Bilan

Ces villages abandonnés à acheter en Europe

Bourgades médiévales ou ateliers ruraux industriels du XIXe siècle: le marché immobilier européen voit l'offre grandir en matière de villages entiers à racheter. Une tendance qui témoigne de la désertification de certains espaces, et qui rencontre parfois investisseurs et mécènes.
  • Le château de Sismano, en Italie, est à vendre avec une large partie du village qui s'étend au pied de la forteresse médiévale.

    Crédits: Image: Douglas Elliman Real Estate
  • En plus de nombreux bâtiments, le bien comporte également un vaste domaine foncier avec des prés, des oliveraies, des pâturages, des champs, des forêts,...

    Crédits: Image: Douglas Elliman Real Estate
  • Le village avec son château étaient aux mains de la famille Corsini depuis 962.

    Crédits: Image: Douglas Elliman Real Estate
  • Le hameau de Baudin, situé à Toulouse-le-Château, dans le Jura, vient d’être mis en vente par le département du Jura.

    Crédits: Image: Agorastore
  • Forge, fonderie, presbytère, logements d'ouvriers, épicerie, musée: l'ensemble est à vendre pour moins de 150'000€.

    Crédits: Image: Agorastore
  • Le Conseil général du Jura a fait évaluer par des experts le montant des travaux de rénovation: 20 millions d'euros.

    Crédits: Image: Agorastore
  • Dans les Pyrénées, un hameau de la commune d'Oust (Ariège) est à vendre avec plusieurs gîtes, granges et autres bâtiments.

    Crédits: Image: DR
  • Dans le Lubéron, le village de Lacoste a bénéficié des investissements du couturier français Pierre Cardin depuis 2000.

    Crédits: Image: CC-BY-SA/Wikimedia/ArjenW
  • En 2001, Johnny Depp a racheté un hameau abandonné dans le Sud de la France, sur le territoire de la commune du Plan-de-la-Tour.

    Crédits: Image: DR
  • L'acteur hollywoodien a dirigé lui-même la décoration des lieux.

    Crédits: Image: DR
  • Le hameau a été entièrement rénové par l'acteur, y compris la petite chapelle du site.

    Crédits: Image: DR
  • A l'été 2015, la star hollywoodienne a revendu son village provençal.

    Crédits: Image: DR

A côté des classiques appartements ou maisons à vendre, l'insolite se nichait jusqu'à la fin du XXe siècle dans des châteaux, hangars industriels, moulins ou autres gares. Mais depuis une vingtaine d'années, d'autres biens d'exception surgissent dans les carnets des agents immobiliers: des villages entiers à vendre, avec leur lot de maisons, de places, de rues, de bâtiments publics, parfois un château ou des murailles, ou encore un atelier ou une infrastructure de production...

Lire aussi: Un village entier du XIXe siècle à vendre aux Etats-Unis

Le dernier exemple frappant en date se situe en Italie. Au beau milieu de la campagne toscane, le bourg médiéval de Sismano se situe à 1h de route au Nord de Rome. Depuis 962, le château local appartenait à la famille Corsini (dont sont issus deux papes) mais les descendants de cette lignée princière d'Ombrie ont peu à peu délaissé les lieux pour des palais plus confortables. L'un des derniers héritiers avait transformé le château et plusieurs maisons adjacentes en bed & breakfast, ajoutant même une piscine à cet ensemble médiéval. Mais la famille a décidé de vendre.

Le village de Sismano, en Toscane

L'acquéreur pourrait donc devenir le nouveau prince des lieux, avec le château central (avec sa superficie de 1700m2), 850 hectares de terres agricoles, forêts, champs, oliveraies et prés, un clocher, deux petites maisons médiévales au pied du château, un grand hangar, le restaurant du village, la porte fortifiée (habitable), plusieurs garages, mais également 17 fermes et sept villas des environs... La famille a confié le mandat de vente au réseau Douglas Elliman Real Estate et le prix a été fixé à 7,3 millions d'euros. Mais l'acquéreur devra prévoir une petite rallonge pour des travaux de rénovation dans divers bâtiments du château, du village et des fermes.

Les forges de Baudin dans le Jura

Plus près des frontières suisses, un autre village avait été mis en vente en mars: malgré son nom qui rappelle la ville rose du Sud de la France, Toulouse-le-Château se situe entre Morez, Dole et Lons-le-Saunier. Et sur le territoire de cette commune du Jura français, un hameau attend ses nouveaux propriétaires. A Baudin, une fonderie et une forge avaient vu le jour au XIXe siècle permettant au lieu-dit de croître et même de voir une vie paroissiale propre se développer. Mais la rentabilité de la fonderie et de la forge a chuté au milieu du XXe siècle et l'activité a pris fin en 1959. En quelques années, le village s'est dépeuplé et il ne reste plus sur place d'habitants à l'année. Juste une association qui gère un musée local et une ferme coopérative. Le reste des bâtiments a été racheté par le Conseil général du Jura en 2013 pour 300'000€.

Lire aussi: Un village en ruines cherche son repreneur en Turquie

Les forges de Baudin, dans le Jura

La collectivité territoriale française a alors lancé une étude pour évaluer les frais de restauration des bâtiments. Mais devant l'investissement colossal (20 millions d'euros), les élus ont préféré remettre en vente le hameau et celui-ci se retrouve sur la plateforme Agorastore au prix de 149'982,2€. Pour ce tarif, l'éventuel acquéreur deviendra propriétaire de 22'721m2 de terrain dont 5000m2 de bâti, comprenant l'ancien presbytère, les anciens logements ouvriers, le musée, un appentis, un bâtiment avec des ateliers d'artistes, ainsi que, sur le ban d'une commune voisine, une maison, un bâtiment ayant servi à loger des ouvriers et un bâtiment ayant autrefois abrité l'épicerie et des bureaux.

Un prix de vente très bas donc pour un tel bien. Mais celui qui investira dans ces lieux devra se lancer dans d'importants travaux de rénovation et tenir compte des contraintes d'un lieu classé au patrimoine historique. Quand à l'association qui gère le musée local, elle serait prête à envisager un retrait avant le terme de sa convention (2021) en fonction du projet qui émergera après la vente.

Gîtes dans les Pyrénées et village en Corrèze

Toujours en France, mais plus au Sud, un hameau de la commune pyrénéenne d'Oust est également en vente depuis quelques mois. Face aux sommets de l'Ariège qui culminent dans ce secteur à 2838m d'altitude, ce lieu-dit a abrité jusqu'à la fin du XIXe siècles une quarantaine d'habitants permanents. Mais l'exode rural est passé par là et de nombreux habitants des vallées ont préféré s'installer à Toulouse et dans les villes de la plaine. Plusieurs maisons sont tombées en ruines ou ont été démolies, de même que des bergeries. Mais certains bâtiments ont été restaurés à la fin du XXe siècle pour devenir des gîtes.

Le hameau de gîtes, à Oust dans les Pyrénées

Ce sont ces biens, situés à 5km du chef-lieu de la commune, qui sont en vente depuis quelques semaines: un gîte de 70m2, un autre de 125m2, une maison d'habitation, mais aussi d'autres édifices pour lesquels des investissements sont à prévoir afin de les sauver de la ruine et de les rendre habitables ou utilisables: deux granges, une maison, des enclos. Pour devenir propriétaire de l'ensemble, il faudra tout de même débourser 890'000€, selon le site Equirodi. Sans compter les sommes à prévoir pour la rénovation.

Si ces trois annonces sont apparues depuis début 2016 et sortent du lot par leur caractère historique ou patrimonial, d'autres exemples récents ont marqué cette tendance. Ainsi, début 2015, c'est le village de Chartier-Ferrière, en Corrèze, qui surgissait sur les sites d'agences immobilières. Comme pour Sismano en Italie, ce bourg du centre de la France a conservé son apparence médiévale. Comme le confiait Guy Roques, maire de la commune, à la chaîne publique française France3, «c'était un village qui était très peuplé puisqu'à un moment, on a eu jusqu'à quatorze foyers (...) et au fil du temps, ce village s'est dépeuplé (...). En 1975, c'est une société de village vacances qui a acheté ce village complet pour y mettre des colonies de vacances». Mais cette activité là aussi s'est essoufflée et l'ensemble a été mis en vente voici quelques mois pour 369'000€, avec plusieurs maisons habitables totalisant, sur 4000m2 habitables et 3,5 hectares de terrain, 42 chambres et 24 salles de bain, un restaurant, une salle polyvalente, un manège équestre.


VIDEO. Hameau à vendre en Corrèze

Si ces différents exemples témoignent de la désertification qui a touché les campagnes européennes au cours des XIXe et XXe siècles, ces villages et hameaux ressuscitent parfois sous l'impulsion d'investisseurs et de mécènes. Deux exemples donnent de l'espoir aux vendeurs, portés par des noms célèbres: Pierre Cardin à Lacoste et Johnny Depp à Plan-de-la-Tour.

Pierre Cardin investit dans le Lubéron

A l'extrême fin du XXe siècle, le village de Lacoste, dans le Lubéron, se meurt. Si la région figure parmi les destinations prisées des «bobos parisiens», l'état du bâti a fait fuir les habitants au fil des années. En 2000, le bourg dominé par le château ayant appartenu à la famille du Marquis de Sade et visité par André Breton ou René Char se retrouve largement déserté. Le couturier français Pierre Cardin, qui connaît les lieux, décide alors de redonner vie à ce village. Mois après mois, il convainc les familles et les ayants-droits de lui revendre les maisons abandonnées et finit par se retrouver propriétaire d'une quarantaine de bâtisses qu'il restaure, injectant plusieurs millions d'euros dans les chantiers et se réjouissant de «faire travailler une demi-douzane d'entreprises locales».

Le village de Lacoste, dans le Lubéron

Non content de sauver l'ensemble architectural de la ruine, il rencontre les habitants restants et leur annonce d'ambitieux projets: «un piano bar, trois hôtels dont un de luxe, un café populaire, un restaurant panoramique, de garder la boulangerie ouverte, ainsi que des galeries et boutiques», affirmait-il en 2008 au quotidien Le Monde. Son ambition affichée? «Faire de ce village un Saint-Tropez de la culture. Sans le côté show-biz», clame-t-il sans détour. Mais si les vendeurs se frottent les mains, les habitants demeurés sur place grincent des dents: les prix s'envolent et la concentration de l'immobilier entre les mains d'une seule personne inquiète. Huit ans plus tard, plusieurs initiatives de particuliers ont vu le jour, mais les projets annoncés par Pierre Cardin n'ont pas encore vu le jour. Reste qu'il a sauvé de nombreux bâtiments de la ruine dans la commune.

Le village provençal de Johnny Depp

L'autre exemple se situe également dans le Sud de la France. Quelques mois après les premiers rachats immobiliers de Pierre Cardin à Lacoste, l'acteur américain Johnny Depp cherche un havre de paix, loin du tumulte hollywoodien: son choix se porte sur l'arrière-pays varois, à 25km de Saint-Tropez. Sur la commune du Plan-de-la-Tour, hameau datant du début du XIXe siècle est à l'abandon. A cette époque, les propriétaires sont tout heureux de céder leurs biens à la star qui acquiert ainsi une douzaine de maisons et un terrain de 15 hectares, composé de pinèdes et de garrigues.

Le hameau provençal racheté par Johnny Depp en 2001 à Plan-de-la-Tour

Pendant plusieurs années, le comédien passe de longues périodes sur place, supervisant lui-même le chantier de rénovation et se chargeant en personne de la décoration des lieux: chapelle, villa principale, bar, restaurant, piscines, garage, laverie, maisons pour les invités, caveaux, cottages pour s'isoler encore davantage,... la star ne lésine ni sur le temps passé sur place ni sur les millions dépensés. Un clip de Vanessa Paradis est même tourné (avec Johnny Depp à la réalisation) dans la popriété. Mais à l'été 2015, la propriété se retrouve à vendre. La star s'est-elle lassée des lieux, souhaite-t-elle se lancer dans d'autres chantiers ailleurs, ou tourner la page de sa vie liée à la chanteuse française? Toujours est-il que le bien est annoncé à 23 millions d'euros. Pour cette somme, l'acquéreur peut non seulement se prendre pour l'acteur en dormant dans sa chambre à coucher, mais aussi déguster son vin dans la cave ou encore admirer les oeuvres d'art qu'il a acquises. Car Johnny Depp a décidé de vendre le bien sans le vider totalement: mobilier, tableaux, bouteilles,... de nombreux éléments sont inclus dans la vente.

A travers ces deux exemples, on se rend compte que les villages à vendre peuvent retrouver leur lustre, à défaut de l'animation qui fut la leur du temps de leur apogée. Mais ces investissements se révèlent rarement des placements fructueux, comme en témoignent les nombreux biens acquis par Pierre Cardin à Lacoste et qui attendent toujours les artistes, commerçants, restaurateurs ou locataires pour lesquels ils ont été restaurés. Or, si le prestige du couturier et la localisation stratégique de Lacoste n'ont pas suffi à attirer les personnes pour lesquelles ces biens étaient destinés, il pourrait être encore plus difficile de développer des projets similaires dans des régions moins courues par la jet-set et les touristes (Ombrie, Pyrénées, Jura).

-> Plus d'images de ces villages et hameaux dans la galerie en haut de l'article.

«» 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."