Bilan

Vontobel pourrait supprimer jusqu'à 140 emplois chez Notenstein

Vontobel, qui a récemment finalisé l'acquisition de la banque privée Notenstein La Roche, pourrait se séparer de jusqu'à 140 des 400 employés de l'établissement saint-gallois.

Les autres 260 salariés de Notenstein seront repris, notamment les 100 conseillers-clientèle.

Crédits: keystone

Vontobel, qui a récemment finalisé l'acquisition de la banque privée Notenstein La Roche, pourrait se séparer de jusqu'à 140 des 400 employés de l'établissement saint-gallois, a indiqué jeudi le quotidien Tages-Anzeiger. L'information a été confirmée au journal par un porte-parole du groupe bancaire zurichois.

Les autres 260 salariés de Notenstein seront repris, notamment les 100 conseillers-clientèle, a précisé le Tages-Anzeiger. L'avenir de l'ensemble du personnel sera scellé d'ici fin août.

Les employés de Notenstein ont été informés mardi et mercredi de la situation lors de réunions en interne à Saint-Gall, Zurich et Berne, a précisé le journal zurichois.

Les personnes concernées pourront bénéficier d'un plan social et Vontobel proposera également une bourse à l'emploi.

Fin mai, Raiffeisen avait annoncé la vente à la banque privée Vontobel  de la totalité de Notenstein La Roche, acquise en 2012, pour 700 millions de francs.

Le produit de la cession donnera les coudées franches à Raiffeisen en termes de capitalisation, afin de poursuivre son développement dans son coeur de métier, à savoir la banque de détail.

Pour Vontobel, l'intégration de l'établissement saint-gallois devrait contribuer de manière "substantielle" au résultat des activités de gestion de fortune à partir de 2019. Les coûts d'intégration sont estimés à 50 millions de francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."