Bilan

Union Bancaire Privée reprendra 60 à 70% des actifs de Coutts International

UBP va reprendre entre 60% et 70% des actifs sous gestion de la filiale de Royal Bank of Scotland, dont le total atteint 32 milliards de francs.

L'établissement genevois a annoncé en mars l'achat des activités internationales de banque privée et de gestion de fortune de Coutts.

Crédits: Reuters

Union Bancaire Privée (UBP) va reprendre entre 60% et 70% des actifs sous gestion de Coutts International, dont le total atteint 32 mrd CHF. Les employés de la filiale de Royal Bank of Scotland (RBS) connaîtront les modalités de l'intégration dans UBP le 25 juillet. Par ailleurs, la banque genevoise s'attend à régler le conflit fiscal avec les Etats-Unis cet été, a indiqué vendredi à "finews" Guy de Picciotto, directeur général (CEO) d'UBP.

L'établissement genevois a annoncé en mars l'achat des activités internationales de banque privée et de gestion de fortune de Coutts. La proportion d'actifs repris se révèle inférieure à celle de la précédente acquisition d'UBP, qui concernait Lloyds Private Banking (Suisse) et qui s'élevait entre 70% et 75%. M. de Picciotto souligne que la transaction actuelle a pris du temps et que de nombreux employés et clients sont partis dans l'intervalle.

"Il est de notoriété publique que RBS perdait de l'argent avec ses activités internationales. Nous voulons réaliser des bénéfices avec ces avoirs et cela entraînera des réductions d'effectifs", précise le patron d'UBP. Il ne formule aucun chiffre mais rappelle que Coutts avait déjà procédé à des coupes "substantielles". Le nombre de conseillers à la clientèle a déjà été réduit. Le personnel sera informé le 25 juillet. Les transfuges de Coutts travailleront à Zurich.

ENCORE DEUX ANS

L'opération se déroule comme prévu, et les activités suisses de Coutts devraient être intégrées d'ici fin octobre. Une incertitude demeure toutefois quant à deux unités asiatiques. Le CEO hésite entre une intégration simultanée et dissociée des activités de Singapour et de Hong Kong. UBP a obtenu une licence bancaire dans l'ancien protectorat britannique le 8 juin. Le transfert d'actifs devrait être complété d'ici la fin de l'année pour Singapour et à mi-2016 pour Hong Kong.

"La reprise de Coutts nous occupera certainement encore pendant deux ans", affirme le patron de la banque. Dans cet intervalle, UBP ne procédera à aucune autre acquisition.

Guy de Picciotto espère mettre un terme au conflit fiscal avec les Etats-Unis d'ici la fin de l'été. UBP participe au programme de régularisation en catégorie 2. Jusqu'à présent, ce dossier a coûté 15 à 20 mio CHF à UBP. La banque genevoise a provisionné 100 mio CHF. "Au regard des accords déjà rendus publics, je suis naïvement optimiste", reconnaît le CEO, qui souhaite développer la présence de la banque genevoise aux Etats-Unis, afin de servir la clientèle actuelle d'UBP en Amérique latine.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."