Bilan

Une banque du Liechtenstein ferme sa filiale suisse

La Liechtenstein Landesbank (LLB) a fermé sa filiale helvétique LLB (Suisse) et terminé la vente de sa succursale de Lugano au tessinois PKB Privatbank.

"La fermeture de LLB (Suisse) et la vente de la filiale de Lugano marquent une étape importante dans la mise en place de la stratégie Focus 2015", a estimé le directeur général Roland Matt.

Crédits: DR

La Liechtensteinische Landesbank (LLB) a fermé sa filiale helvétique LLB (Suisse), a-t-elle annoncé vendredi. La vente de la succursale de Lugano au tessinois PKB Privatbank a également été terminée. Ces opérations s'inscrivent dans le cadre de la nouvelle stratégie du groupe de Vaduz et pèsent sur les entrées de liquidités.

"La fermeture de LLB (Suisse) et la vente de la filiale de Lugano marquent une étape importante dans la mise en place de la stratégie Focus 2015", a estimé le directeur général (CEO) Roland Matt, cité dans un communiqué.

La clôture des activités bancaires de la filiale de LLB en Suisse, annoncée en mars, a été effectuée fin 2013, a précisé le groupe. Une société spéciale, LLB Verwaltung (Suisse), a été créée pour finaliser la fermeture de la banque.

Avec la cession de la filiale de Lugano à PKB, LLB va transférer un volume d'affaires de 2 milliards de francs et 26 employés à l'établissement tessinois.

Ces deux opérations ont conduit à des reflux d'argent nouveau de 2,5 milliards de francs en 2013.

Le programme "Focus 2015" prévoit de réduire le nombre d'employés à 840 personnes, contre 1030 à la mi-mars 2013.

LLB a également annoncé en octobre la vente de Jura Trust à la direction de la fiduciaire. La déconsolidation de l'activité pèsera à hauteur de 8 mio CHF sur les résultats 2013 du groupe liechtensteinois.

Ces cessions ont été effectuées dans le cadre de la stratégie "Focus 2015". Le groupe prévoit ainsi de se recentrer sur des marchés et des segments de clientèle. Le programme prévoit également d'atteindre entre 2013 et 2015 un résultat cumulé supérieur à 300 millions de francs et un ratio de fonds propres durs (Tier 1) au-delà de 16%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."