Bilan

Un richissime meurtrier avoue ses crimes à la télévision

L’héritier de la famille Durst qui possède un empire immobilier à New York, a été arrêté pour meurtre samedi soir à la Nouvelle-Orléans, la veille du dernier épisode d’un documentaire qui lui était consacré.

Robert Durst, l’héritier de la richissime famille Durst à New York, narguait la justice américaine depuis plus de 30 ans.

Crédits: Dr

Robert Durst, l’héritier de la richissime famille Durst à New York, narguait la justice américaine depuis plus de 30 ans. L’homme de 71 ans, suspecté d’avoir trois meurtres sur la conscience, a finalement été arrêté samedi soir à la Nouvelle-Orléans, à la veille du sixième et dernier épisode du "Jinx" (la poisse), un documentaire qui lui était consacré sur la chaîne HBO. Il avait un revolver, de la marijuana et s’était enregistré sous un faux nom dans un grand hôtel de la ville. Il a comparu lundi devant un juge qui a autorisé son extradition à Los Angeles, où il devra répondre du meurtre de sa meilleure amie, Susan Berman, en 2000.

Cette femme abattue d’une balle dans la tête, avait servi de porte-parole à Robert Durst à la suite de la disparition, jamais élucidée, de son épouse en 1982. L’héritier de la famille Durst, qui possède un empire immobilier à New York pesant 4 milliards de dollars et comprenant des parts dans la tour One World Trade Center, avait aussi comparu devant un tribunal texan en 2003. Il était accusé du meurtre de Morris Black, un homme qui avait été retrouvé en morceaux flottant au large de Galveston. La police n’avait jamais pu mettre la main sur la tête du cadavre. Robert Durst qui avait avoué avoir tué Morris Black dans un acte de légitime défense au cours d’une bagarre puis l’avoir découpé, avait été reconnu non coupable de meurtre.

La mort de Susan Berman occupe la police de Beverly Hills depuis des années. Le lendemain du meurtre, cette dernière avait reçu une lettre anonyme la prévenant qu’un “cadavre” se trouvait au 1527 Benedict Canyon, l’adresse de la femme de 55 ans. Les inspecteurs avaient remarqué une faute d’orthographe puisque l’auteur de la lettre anonyme avait écrit “Beverley Hills” dans l’adresse. Ils savaient également que Robert Durst était en Californie au moment de la mort brutale de Susan Berman, mais n’avaient jamais pu prouver qu’il se trouvait à Los Angeles.

Risque de peine de mort 

Au cours du tournage de The Jinx, Andrew Jarecki, le réalisateur du film, et Marc Smerling, le producteur, ont mis la main sur une lettre écrite à Susan Berman par Robert Durst une année avant la mort de son amie. Sur l’enveloppe, ils ont découvert la même faute d’orthographe dans “Beverley” et l’écriture ressemble à s’y méprendre à celle de la lettre anonyme.

Dans le dernier épisode du documentaire diffusé dimanche soir, Andrew Jarecki montre à Robert Durst les deux développes. L’homme semble brièvement ébranlé et laisse échapper un rot avant de se reprendre. A l’écran, il reconnaît que la lettre anonyme indiquant aux enquêteurs où se trouvait le cadavre de Susan Berman avait la même faute d’orthographe que celle qu’il avait envoyée à son amie et que l’écriture était similaire. A la fin de l’interview, alors qu’il était aux toilettes, mais que le micro était encore allumé, on entend Robert Durst se parler à voix basse. “Voilà. Tu t’es fait avoir!”, dit l’homme qui avait participé au documentaire contre l’avis de ses avocats. Puis il enchaîne: “Qu’as-tu fait? Tu les a tous tués”.

Robert Durst risque désormais potentiellement la peine de mort s’il est reconnu coupable. Son frère, Douglas, avec lequel il n’avait cessé de se battre pour le contrôle de l’empire immobilier familial et qui avait peur de lui, a salué son arrestation dans un communiqué: “Nous sommes soulagés et reconnaissants envers ceux qui ont permis l’arrestation de Robert Durst”, a-t-il réagi. “Nous espérons qu’il devra enfin rendre des comptes pour tout ce qu’il a fait”.

Jean-Cosme Delaloye

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."