Bilan

Un bénéfice record porté par le bitcoin pour Swissquote

Le leader suisse de la banque en ligne affiche un record historique pour son exercice 2017. Le boom des cryptomonnaies doit doper les résultats de l'année à venir. Les effectifs s'approchent des 600 collaborateurs.

CEO et fondateur de Swissquote, Marc Bürki croit en la pérennité d'une dizaine de cryptomonnaies sur le long terme.

Pionnière, Swissquote l’était déjà en 1999. A l’époque, wifi et smartphones n’existaient pas. La connection à Internet était lente et bruyante. Nombreux étaient les experts qui disaient que le web n’était qu’un gadget promis à rapidement disparaître. Néanmoins, deux ingénieurs de l’EPFL, Marc Bürki et Paolo Buzzi, y croyaient. Les deux entrepreneurs ont réuni leurs forces pour développer un service en ligne permettant à tout internaute d’accéder au trading. Dix-huit ans plus tard, Swissquote s’affirme comme le leader helvétique de la banque en ligne, devant les géants UBS et Credit Suisse. C’est une valeur sure de la bourse helvétique où la société a été introduite en l’an 2000.

Aujourd’hui, Swissquote relève un nouveau défi dans le domaine controversé des cryptomonnaies. La compagnie se profile comme la première banque en ligne européenne à permettre à ses clients d’investir dans les cryptomonnaies. Avec succès semble-t-il. Marc Bürki tout sourire présentait début mars à Zurich des résultats historiques record pour l’exercice 2017.

Introduite en juillet 2017, la possibilité de négocier du bitcoin contre l’euro et le dollar a conduit à un flot massif d’ouvertures de comptes. Les opérations se sont concentrées sur la fin de l’exercice, au moment où le bitcoin a flambé pour atteindre un pic à 20 000 dollars. Depuis, les cours se sont effondrés. La volatilité est en effet la routine dans le monde des cryptomonnaies. Percevant des commissions sur les transactions, Swissquote ne s’expose à aucun risque, puisque son rôle est de faire l’intermédiaire entre un prestataire (Bitstamp au Luxembourg) et le client. Grande gagnante de l’engouement, Swissquote affiche 5,6 millions de revenus sur les devises virtuelles pour 2017. « L’effet sur les revenus sera encore plus perceptible sur les résultats du premier semestre 2018 », affirme Marc Bürki.

Lire aussi : Swissquote complète son offre en cryptomonnaies

Swissquote offre actuellement l’accès à cinq cryptomonnaies : Bitcoin, Bitcoin Cash, Ethereum, Litecoin, Ripple. « Ce sont des produits extrêmement volatils qui peuvent perdre 30% de leur valeur en une journée. Mais sur les milliers de ces monnaies qui coexistent actuellement, nous sommes persuadés qu’une dizaine d’entre elles vont rester. Ces devises constituent un actif selon nous qui a sa place dans un portefeuille d’investissement », souligne Marc Bürki.

Concernant les résultats affichés par Swissquote (un bénéfice net en hausse de 89% à 39 millions de francs, pour un chiffre d’affaires net de 187,8 millions de francs, en progression de 25%), le record historique est d’autant plus spectaculaire que le secteur bancaire helvétique évolue toujours dans un contexte pénalisé par les taux négatifs. L’attractivité croissante de l’offre Robo-Advisory offerte depuis 18 mois dans le ePrivate-Advisory a ainsi contribué aux bons résultats. Les revenus issus de l’eForex ont fait un bond de 26% à 66,7 millions de francs, soutenus par un afflux de nouveaux clients et la progression des avoirs de la clientèle. Lors de l’exercice écoulé, Swissquote a engagé 43 nouveaux collaborateurs, portant l’effectif à 593 personnes.

 

 

 

 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."