Bilan

Un accord sur la régulation bancaire attendu à la fin de l'année

Le comité de Bâle, chargé de définir les règles applicables aux banques, espère parvenir à un accord sur le nouveau règlement dit "Bâle 3" à la fin de l'année.

Le Comité prévoit d'obliger les banques à renforcer la base de capital des banques mondiales d'importance systémique pour amortir les chocs financiers.

Crédits: Keystone

Le comité de Bâle, forum des organisations financières internationales chargé d'établir les règles de supervision, espère parvenir à un accord sur le nouveau règlement dit "Bâle 3" à la fin de l'année.

"Le comité de Bâle est en bonne voie pour terminer à la fin de cette année les réformes visant à réduire la variabilité excessive des actifs à risque", a déclaré le président du forum, Stefan Ingves, lors de cette rencontre à Santiago.

Cet organisme, chargé de définir les règles applicables aux banques, s'est réuni à Santiago au Chili les 28 et 29 novembre, dans le cadre de la 19e Conférence internationale des superviseurs bancaires (BICS) qui a pris fin vendredi.

II s'est donné jusqu'à la fin de l'année pour redéfinir les règles dites de "Bâle III", élaborées en réponse à la crise financière de 2007 afin de renforcer la solidité des banques.

Le Comité prévoit d'obliger les banques à renforcer leur base de capital pour amortir les chocs financiers.

Les réformes visent aussi à imposer des obligations spéciales pour réguler le ratio d'endettement des banques mondiales d'importance systémique. Le Comité prévoit d'obliger les banques à renforcer leur base de capital pour amortir les chocs financiers.

Des désaccords subsistent encore sur l'ampleur des réformes à mener au niveau international: les États-Unis font pression pour des exigences de capital strict, tandis que les gouvernements européens, les régulateurs et les groupes financiers craignent que des exigences rigoureuses n'entravent leurs banques et leurs économies.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."