Bilan

UBS serait proche d'un accord aux USA sur les devises

Cinq grandes banques dont UBS seraient proches d'un accord avec la justice américaine pour régler le contentieux concernant la manipulation du marché des devises.

UBS pourrait s'en tirer mieux que les autres accusés, la banque suisse ayant coopéré de manière précoce avec les autorités américaines.

Crédits: Reuters

Cinq grandes banques seraient proches d'un accord avec la justice américaine pour régler le contentieux concernant des accusations de manipulation du marché des devises, a affirmé le "Financial Times" mardi soir. UBS, Barclays, Royal Bank of Scotland, JPMorgan et Citigroup pourraient payer une amende totale supérieure à 6,0 mrd USD (5,6 mrd CHF) au Département américain de la justice (DoJ), a précisé le quotidien britannique, citant des sources proches du dossier.

Des annonces pourraient intervenir dès mercredi, a poursuivi le "Financial Times".

UBS pourrait s'en tirer mieux que les autres accusés, avec une amende inférieure à 800 mio USD, la banque suisse ayant coopéré de manière précoce avec les autorités américaines. La britannique Barclays risque par contre d'écoper de la plus lourde sanction avec 3,1 mrd USD, a ajouté le journal. JPMorgan Chase, Royal Bank of Scotland et Citigroup devraient s'acquitter chacune de 1 mrd USD.

Les établissements concernés ont refusé de commenter cette information. Des courtiers sont accusés de s'être entendus de manière illicite pendant plusieurs années sur le marché des devises, qui représente un volume quotidien de 5300 mrd USD.

En novembre 2014, UBS avait été condamnée à payer un total de 774 mio CHF d'amendes aux régulateurs en Suisse, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis pour manipulation des taux de change. Le montant des indemnités était totalement couvert par les provisions de l'établissement. Plusieurs autres grandes banques avaient également été condamnées dans cette affaire.

En mars 2015, UBS a passé un accord dans le cadre de la plainte au civil aux Etats-Unis concernant les manipulations de taux de change. La banque a versé 135 mio USD aux plaignants.

Plusieurs régulateurs avaient ouvert des enquêtes sur de supposées manipulations du marché des changes, notamment le ministère de la Justice (DoJ) et la Réserve fédérale (Fed) aux Etats-Unis, le régulateur financier britannique (FCA) et son homologue de Hong Kong (HKMA). Ce dernier n'a pas constaté de collusion entre banques ou de manipulation des cours à Hong Kong.

Dans le marché avant-Bourse, l'action UBS reculait de 0,2% à 19,59 CHF.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."