Bilan

UBS prévoit des pertes pour la BNS au deuxième trimestre

UBS estime que la BNS devrait avoir essuyé une perte comprise entre 2 et 6 milliards de francs au deuxième trimestre 2017.

A l'inverse de l'évolution des positions monétaires, la BNS devrait avoir profité de l'orientation favorable des marchés des actions entre avril et fin juin.

Crédits: Keystone

La Banque nationale suisse (BNS) devrait avoir essuyé une perte comprise entre 2 et 6 milliards de francs au deuxième trimestre 2017, estime UBS dans une note. En cause: un effet monétaire défavorable à hauteur de quelque 8 milliards de francs.

Sur l'entier du premier semestre, l'institut d'émission devrait encore inscrire un bénéfice compris entre 2 et 6 milliards de francs, a indiqué UBS dans une note publiée mercredi. Pour mémoire, les premiers trois de cette année s'étaient soldés par un bénéfice de 7,9 milliards.

Entre avril et fin juin, la BNS devrait avoir accusé une perte de 8 milliards de francs avec ses placements monétaires. Elle n'a pas pu profiter de la valorisation de l'euro, le phénomène étant alimenté par le fait qu'un revirement de la politique de la Banque centrale européenne (BCE) devient de plus en plus vraisemblable.

En effet, la monnaie unique s'est davantage renforcée contre le dollar américain (plus de 6%) que contre le franc suisse (plus de 2%). Dans le même temps, la devise helvétique a gagné plus de 4% face au billet vert, ce qui a occasionné une perte de quelque 10 milliards de francs.

La valorisation de l'euro face au franc a pour sa part généré un bénéfice "limité" à 6 milliards de francs. L'affaiblissement du yen japonais et du won sud-coréen a concouru à renforcer le phénomène négativement, relève encore UBS.

La grande banque constate encore que la part au bilan de la BNS des placements en dollars s'est notablement accrue entre le deuxième trimestre 2012 et la période correspondante de cette année. Cette part est passée de 22 à 35%, alors que simultanément celle de l'euro reculait de 60 à 40%.

A l'inverse de l'évolution des positions monétaires, la BNS devrait avoir profité de l'orientation favorable des marchés des actions entre avril et fin juin, même si ce facteur a fait baisser dans le même temps le prix de l'or. Pour rappel, elle publiera son rapport intermédiaire au 30 juin lundi prochain.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."