Bilan

UBS et Credit Suisse dopés par l'élection de Trump

Les investisseurs s'attendent à une amélioration du cadre réglementaire pour les établissements financier aux Etats-Unis.

Les deux géants bancaires helvétiques ont écopé d'amendes salées lors des deux mandats du président Barack Obama.

Crédits: Keystone

Les titres des deux grandes banques UBS et Credit Suisse ont démarré sur les chapeaux de roue jeudi matin. Pour les courtiers, cette envolée des cours s'explique par les espoirs nourris par l'élection de Donald Trump à la présidence américaine. Les investisseurs s'attendent à une amélioration du cadre réglementaire pour les établissements financier aux Etats-Unis.

Les nominatives UBS et Credit Suisse ont déjà enregistré jeudi des progressions supérieures au marché. Vers 11h05, la première s'adjugeait 7,0% à 15,02 CHF et la seconde 6,0% à 13,77 CHF. Le SMI prenait pour sa part 1,05%. Le courtier américain Keefe Bruyette & Woods (KBW) a relevé la recommandation pour les deux actions à "outperform".

Les deux géants bancaires helvétiques ont écopé d'amendes salées lors des deux mandats du président Barack Obama, rappelle un intervenant du marché. Les spécialistes sont d'avis que la pression va se relâcher avec l'arrivée du successeur à la Maison Blanche.

Les déclarations de M. Trump durant la campagne, notamment sa promesse d'abroger le Dodd Frank Act, alimentent cette perspective. La loi précitée, instaurée en 2010 comme mesure post-crise financière, vise une réduction des risques pour les banques. A en croire le président élu, ce texte a provoqué un assèchement du marché des crédits au détriment des Américains.

Le marché semble prévoir une tel scénario, bien que le détenteurs d'actions et d'obligations préféreraient à terme un assouplissement du corset réglementaire, selon un analyste. De manière générale, les conditions demeurent difficiles, alors qu'une hausse des taux directeur est anticipée dans un avenir plus ou moins proche.

Le rally dont bénéficient les bancaires doit également être mis en perspective avec la contreperformance des deux titres depuis le début de l'année, avertit un courtier. Credit Suisse a fait l'objet de ventes massives depuis le milieu de l'année. Malgré une récente embellie, la nominative CS accuse encore une perte annuelle de 35%. Sa rivale UBS a cédé 23% depuis janvier.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."