Bilan

UBS et Credit Suisse démentent fermer les comptes de clients russes

UBS et Credit Suisse ont démenti vendredi les affirmations du site d'information forbes.ru, selon lequel les deux établissements suisses auraient entrepris de fermer des comptes de la clientèle russe.

Selon Forbes, cette démarche s'inscrit dans une stratégie des instituts de crédit de minimiser les risques pays, concentrant leurs efforts sur les comptes les mieux garnis.

Crédits: Keystone

UBS et Credit Suisse ont démenti vendredi les affirmations du site d'information forbes.ru, selon lequel les deux établissements suisses auraient entrepris de fermer les comptes de la clientèle russe dont le patrimoine est inférieur à 5 mio USD.

"Nous demeurons pleinement engagés envers nos clients de la gestion de fortune russe" et "nous ne clôturons pas les comptes et n'avons pas changé nos tarifs", a réagi UBS dans une prise de position envoyée à AWP.

La banque a affirmé "ne pas discriminer les clients en fonction de la taille de leurs avoirs et ne cherche pas à clôturer (des comptes) ou réduire les services pour des relations (clientèle) inférieures à 5 mio".

Le site forbes.ru, portail russophone du magazine économique américain Forbes, avait précédemment affirmé que les deux principaux établissements bancaires suisses, UBS et Credit Suisse, auraient entrepris de fermer massivement les comptes de leur clientèle russe dont le patrimoine est inférieur à 5 mio USD, se fondant sur trois sources proches des milieux bancaires.

Les clients récalcitrants se verraient facturer près de 1000 USD par mois pour la tenue du compte, avait déclare un banquier sous couvert d'anonymat, cité par forbes.ru.

"Il n'y a pas eu de changement concernant notre stratégie pour les clients russes. La Russie est l'un de nos marchés mondiaux clés dans la gestion de fortune", a précisé UBS.

Credit Suisse a également rejeté les affirmations du site internet, soulignant qu'"il est incorrect que la banque ferme des comptes russes de 5 mio USD et en dessous. L'établissement a précisé dans un email à AWP "ne pas exiger de charges supplémentaires pour des comptes en dessous de cette limite".

La banque, qui se focalise sur les clients fortunés et ultra-fortunés en Russie, a également souligné qu'elle restait "fortement" engagée à répondre aux besoins financiers de ses clients russes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."