Bilan

UBS veut doubler ses profits dans la gestion de fortune aux Etats-Unis

L'année dernière, les activité de gestion de fortune aux Etats-Unis ont dégagé un bénéfice avant impôts supérieur à 1,5 milliard de dollars, bien plus que n'importe quelle autre région. A l'échelle du groupe, le résultat a atteint 6,4 milliard.

En raison des incertitudes actuelles, de nombreux clients conservent des sommes considérables sur leur compte, de l'argent avec lequel UBS ne tire aucun profit.

Crédits: Keystone

Chez UBS, les bénéfices tirés de la gestion de fortune devraient doubler ces prochaines années. Cet objectif devrait être atteint en mettant l'accent sur les clients super-riches, a indiqué Tom Naratil, coresponsable de cette activité dans un entretien à l'agence Reuters vendredi.

A l'avenir, la grande banque pourra se contenter d'un effectif réduit, par rapport aux 6600 conseillers à la clientèle actuels. Les gérants restants devront encourager la clientèle super-riche à recourir aux autres services très lucratifs pour le groupe, a expliqué M. Naratil. A titre d'exemple, le responsable mentionne les contrats dans la gestion de fortune et les crédits.

Incertitudes actuelles

En raison des incertitudes actuelles, de nombreux clients conservent des sommes considérables sur leur compte, de l'argent avec lequel UBS ne tire aucun profit.

"Même si le nombre de nos conseillers chutait à moins de 6000, il s'agirait de conseillers deux fois plus productifs en terme de bénéfice par employé", a précisé Tom Naratil. D'ici cinq à dix ans, les profits pourraient ainsi être doublés, affirme-t-il.

L'année dernière, les activité de gestion de fortune aux Etats-Unis ont dégagé un bénéfice avant impôts supérieur à 1,5 milliard de dollars, bien plus que n'importe quelle autre région. A l'échelle du groupe, le résultat a atteint 6,4 milliard.

La croissance des volumes n'ira cependant pas de soi. Au cours des trois premiers trimestres de 2019, UBS a enregistré des sorties nettes d'argent de 8 milliards de dollars. La grande banque n'en prend ombrage, puisqu'il s'agirait de clients moins fortunés avec lesquels elle gagne moins d'argent.

Tom Naratil codirige l'activité de gestion de fortune au niveau groupe avec Iqbal Khan, ancien responsable de cette activité chez Credit Suisse. Le banquier star aux origines pakistanaises a rejoint UBS il y a quelques semaines. M. Khan fait partie des papables à la succession du directeur général Sergio Ermotti, lorsque celui-ci décidera de se retirer.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."