Bilan

UBS met en garde contre les investissements en Grande-Bretagne

Après le large rejet de l'accord sur le Brexit, UBS met en garde les investisseurs. Le numéro un bancaire helvétique leur recommande de limiter leurs engagements en Grande-Bretagne.

Il faudra compter sur la volatilité des marchés d'après la banque.

Crédits: afp

Après le large rejet par les députés britanniques de l'accord de sortie de l'UE de la Grande-Bretagne, UBS met en garde les investisseurs. La banque leur recommande de limiter leurs engagements dans le pays, l'agitation sur les marchés financiers pouvant rester de mise ces prochains mois, face à l'incertitude politique. Il faudra compter sur la volatilité des marchés tant que le processus de sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (UE) ne se concrétise pas, explique mercredi UBS.


Les députés britanniques ont sévèrement désavoué mardi la Première ministre conservatrice Theresa May en rejetant massivement son accord de sortie de l'UE lors d'un vote qui plonge un peu plus le Royaume-Uni dans l'incertitude à moins de trois mois du Brexit. La chambre des Communes a recalé le texte par 432 voix contre 202, la plus lourde défaite essuyée par un dirigeant britannique depuis les années 1920.

Sitôt le résultat connu, le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn a présenté une motion de censure contre le gouvernement, qualifiant ce résultat de "catastrophique". Le rejet de l'accord est tout sauf une surprise tant forte était l'opposition à ce "Traité de retrait" de l'UE, âprement négocié pendant 17 mois avec Bruxelles, mais qui n'a convaincu ni les Brexiters, ni les europhiles. Theresa May a désormais jusqu'à lundi pour présenter un "plan B" si elle survit à la motion de censure travailliste.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."