Bilan

UBS: le président Axel Weber réélu malgré le refus de la décharge

L'assemblée générale, réunie à la Halle St-Jacques de Bâle, a élu William Dudley et Jeanette Wong comme nouveaux membres du conseil d'administration. Ils vont remplacer Ann Godbehere et Michel Demaré qui ne se représentaient pas après dix ans en fonction.

En tout, 1254 actionnaires ont participé à l'assemblée, représentant quelque 76% des droits de vote.

Crédits: Keystone

Les actionnaires d'UBS n'ont pas voulu renverser la table jeudi, malgré le camouflet infligé aux dirigeants de la grande banque lors du vote sur la décharge. Le président Axel Weber a été reconduit dans ses fonctions, de même que l'ensemble des administrateurs qui se représentaient.

L'assemblée générale, réunie à la Halle St-Jacques de Bâle, a élu William Dudley et Jeanette Wong comme nouveaux membres du conseil d'administration. Ils vont remplacer Ann Godbehere et Michel Demaré qui ne se représentaient pas après dix ans en fonction.

Le dividende de 0,70 centimes par action a également passé la rampe à une quasi unanimité, comme une grande partie des points à l'ordre du jour.

Tensions

Les actionnaires ont toutefois manifesté leur mauvaise humeur lors de certains votes. Un premier coup de semonce est arrivé avec le vote consultatif sur le rapport de rémunération, accepté avec "seulement" 79,4% de oui. D'influents conseillers aux actionnaires, comme la fondation suisse Ethos ou l'américain Glass Lewis (GL), proposaient le rejet du rapport de rémunération.

Le montant maximal des compensations attribuées au conseil d'administration et le plafond des boni versés au comité de direction ont trouvé grâce aux yeux d'une large majorité des actionnaires, respectivement à 85,9% et 81,4% de votes favorables.

L'assemblée a, en revanche, refusé la décharge au conseil d'administration et à la direction générale. La majorité qualifiée n'a pas été atteinte, malgré 41,7% de "oui". Le vote s'inscrit dans le sillage de la condamnation en France d'UBS pour "démarchage bancaire illégal" et "blanchiment aggravé de fraude fiscale" sur la période 2004-2012. Le groupe a fait appel.


Certains voient dans cette décision de justice le résultat d'une erreur stratégique des dirigeants. Ethos et ISS recommandaient de ne pas accorder la décharge, à titre préventif. Glass Lewis, un autre conseiller aux actionnaires, prônait l'abstention.

En tout, 1254 actionnaires ont participé à l'assemblée, représentant quelque 76% des droits de vote.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."