Bilan

UBS écope d'une amende de plus de 50 millions de francs à Hong Kong

Le numéro un bancaire helvétique s'est vu reprocher d'avoir exigé des honoraires trop élevés pour certaines transactions à quelque 5000 clients, et ce pendant plusieurs années.

Il s'agit de la deuxième sanction pour la banque dans la cité-Etat asiatique en l'espace de quelques mois.

Crédits: Keystone

UBS écope d'une nouvelle amende de la part du gendarme hongkongais des marchés financiers. La banque aux trois clés a été sanctionnée à hauteur de quelque 50,8 millions de francs, a annoncé lundi le régulateur SFC.

Le numéro un bancaire helvétique s'est vu reprocher d'avoir exigé des honoraires trop élevés pour certaines transactions à quelque 5000 clients, et ce pendant plusieurs années.

Contre les pratiques habituelles

De son côté, l'établissement a expliqué avoir lui-même dénoncé les cas incriminés, précisant que ceux-ci ne correspondaient pas aux pratiques habituelles de la banque et ne concernaient qu'une petite part des transactions.

En plus de l'amende, UBS va devoir reverser l'équivalent de 25,4 millions de francs à ses clients. UBS a déjà constitué des provisions afin de faire face à ces dépenses totalisant plus de 75 millions.

Il s'agit de la deuxième sanction pour la banque dans la cité-Etat asiatique en l'espace de quelques mois, après celle de 375 millions de dollars hongkongais (48 millions de francs) infligée par la Securities and Futures Commission (SFC) en mars, assortie d'une interdiction d'un an d'officier comme principal conseiller dans le cadre d'introductions en Bourse (IPO).

UBS avait signalé des manquements non seulement à Hong Kong, mais aussi à Singapour, selon le dernier rapport trimestriel. Aucun verdict n'a cependant encore été prononcé dans ce cas.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."