Bilan

Syz & Co subit une perte de 38,5 millions après l'intégration de RBC

Les dépenses liées à l'intégration de Royal Bank of Canada ont pesé sur la performance du groupe bancaire Syz & Co, qui a bouclé l'année 2015 sur une perte nette de 38,5 millions de francs.

"Nous avons fait le choix de concentrer ces investissements majeurs sur un seul exercice, plutôt que de les amortir sur plusieurs années", indique le CEO.

Crédits: Keystone

Le groupe bancaire Syz & Co a bouclé l'année 2015 sur une perte nette de 38,5 mio CHF, contre un bénéfice de 12,6 mio CHF en 2014. Les dépenses liées à l'intégration de Royal Bank of Canada (Suisse) ont pesé sur la performance de l'établissement genevois. Cette acquisition a permis en revanche de faire bondir de plus d'un tiers la masse sous gestion. Le retour à la rentabilité est attendu pour l'exercice en cours.

Les charges d'exploitation ont bondi de 22,9% en 2015, en raison du rachat de RBC (Suisse), mais aussi des dépenses liées à l'externalisation des activités, indique Syz jeudi. Les frais d'intégration de la filiale de la banque canadienne comprennent notamment les indemnités prévues dans le cadre du plan social. Celles-ci s'élèvent à 31,2 mio CHF et ont été comptabilisées en 2015. Le produit d'exploitation s'est étiolé de 8,1% à 185,5 mio CHF.

"Nous avons fait le choix de concentrer ces investissements majeurs sur un seul exercice, plutôt que de les amortir sur plusieurs années", indique jeudi le directeur général (CEO) Eric Syz, cité dans le communiqué.

En revanche, la masse sous gestion a profité de cette opération. Elle a enflé de 37% à 39,2 mrd CHF, dont 11,2 mrd repris de RBC (Suisse). A fin 2014, les avoirs s'élevaient à 28,6 mio CHF. Les entrées nettes d'argent hors acquisition de 547 mio CHF n'ont pas permis de compenser l'appréciation du franc et la baisse des marchés.

Les fonds propres ont progressé de 6% à 295,1 mio CHF, bien que ceux-ci aient été mis à contribution pour le rachat de RBC. Le ratio de fonds propres durs s'est inscrit à 14,9%.

La récente acquisition devrait déployer ses effets positifs cette année déjà.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."