Bilan

Swissquote signe une performance honorable pour 2015

Un chiffre d'affaires record est plombé par une provision et les taux négatifs décidés par la BNS. Le bénéfice net du leader helvétique du trading online s'établit 2,1 millions de francs. Dans un secteur sinistré, le groupe vaudois a échappé aux pertes.

Après un exercice 2015 difficile, le CEO et fondateur de Swissquot Marc Bürki anticipe une croissance de 10% pour 2016

Crédits: Steffen Schmid/Keystone

L'exercice 2015 de la banque en ligne Swissquote a été marqué par la fin du taux plancher entre l'euro et le franc décidé par la BNS (Banque Nationale Suisse) en janvier de l'année dernière. "Après un premier semestre dans le rouge, nous terminons dans les chiffres noirs", a déclaré Marc Bürki, CEO et fondateur, lors de la conférence de presse annuelle à Zurich. Un score honorable dans un secteur bancaire sinistré. Chez Swissquote, malgré un chiffre d'affaires record à 146,6 millions de francs, une croissance des clients de 4,2% et un afflux de nouveaux capitaux de 1,2 milliard pour une masse sous dépôt de 12 milliards de francs, le résultat net s'effondre à 2,1 millions de francs, contre 23,5 millions l'année précédente.

Des revenus d'exploitation en hausse de 4,2% à 151,6 millions de francs ont été impacté par les taux négatifs à hauteur 4,4 millions de francs. Ils sont aussi amputés d'une provision exceptionnelle de 25 millions établie dans le sillage du renforcement du franc.  Les revenus des commissions progressent (5,9%) portés par le succès de SwissDots, la plateforme alternative de trading des produits dérivés. Les revenus issus du trading (hors eForex) font un bond de 24,5%, alors que les revenus du eForex stagnent. Les charges d'exploitation de 122,1 millions de francs ont augmenté de 4,1% en raison d'une hausse des dépenses du marketing (24,8%).

Ces résultats ébranlent peu la solidité de la banque en ligne qui affiche un ratio de fonds propres avec 22% contre 23,3 une année plus tôt. A titre de comparaison, les géants Credit Suisse Group et UBS sont respectivement à 11% et 16%.

Lire aussi: "La Suisse peut jouer un rôle majeur dans la Fintech"

Pionnier de la Fintech helvétique, Swissquote se profilte comme la première banque suisse à avoir lancé une application Apple Watch et Apple TV. "Ca n'est pas un gadget! Nous croyons à l'avenir de ces technologies", affirme Marc Bürki. La firme a aussi développé une nouvelle plateforme de trading et mis sur le marché une solution informatique de conseil en private banking Robo-advisor en 2015. "Notre Robo est aujourd'hui l'outil de ce genre le plus utilisé en Suisse. Des partenaires tels que PostFinance s'y intéressent actuellement", indique Marc Bürki. Par ailleur, le "Swissquote Quant Swiss Equities Fond" a été récompensé par le prix Thomson Reuters Lipper Fund Award pour avoir réalisé la meilleurs performance en Suisse sur trois ans. La valeur de ce fonds sur les grandes et moyennes capitalisations a progressé de presque 60% depuis 2009. Le fonds est géré à partir du même algorithme que celui du Robo-advisor.

"Nous sommes optimistes pour 2016 et anticipons une croissance de plus de 10%", affirme Marc Bürki, en regard de bons résultats d'exploitation. La masse sous dépôt devrait également se développer, ntoamment grâce à la collaboration avec PostFinance qui va entrer dans sa phase active lors du semestre en cours. Selon le CEO: "Cette coopération doit avoir un fort impact sur nos chiffres car PostFinance est un établissement à la taille systémique, avec près de 3 millions de clients."

 

 

 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."