Bilan

Swiss Re prévoit une hausse des dommages dus aux catastrophes

En 2016, les catastrophes naturelles à elles seules ont engendré au niveau mondial des dommages de 150 milliards de dollars dont 42 milliards étaient assurés.

Le tremblement de terre qui s'est produit dans la préfecture de Kumamoto au Japon le 16 avril est l'un des plus importants. 

Crédits: AFP

Les catastrophes ont en 2016 occasionné davantage de coûts qu'en 2015. Swiss Re évalue les dommages globaux causés par les catastrophes naturelles et l'activité humaine à au moins 158 mrd USD, contre 94 mrd l'année d'avant. Cette progression est imputable en grande partie aux tremblements de terre et inondations, indique jeudi le réassureur.

Les sociétés d'assurance au niveau mondial devront en conséquence gérer en 2016 plus de dommages, ajoute le communiqué. Selon les prévisions sigma, les sinistres liés aux catastrophes sont assurés à hauteur de 49 mrd USD contre 37 mrd USD il y a un an. La grande différence entre l'ensemble des dommages et ceux qui sont assurés montre qu'en 2016 beaucoup des catastrophes se sont passées dans des régions bénéficiant d'un faible taux de couverture au niveau des assurances.

Les catastrophes naturelles à elles seules ont engendré au niveau mondial des dommages de 150 mrd USD dont 42 mrd USD (28 mrd en 2015) étaient assurés. Ces montants se trouvent ainsi légèrement en-dessous de la moyenne de ces dix dernières années s'inscrivant à 46 mrd. Les hommes ont quant à eux à l'origine d'environ 9 mrd USD de dommages dont 7 mrd USD sont assurés.

Les tremblements de terre en Taiwan, au Japon, en Equateur, Italie et la Nouvelle-Zélande ont en particulier marqué l'année 2016. Celui qui s'est produit dans la préfecture de Kumamoto au Japon le 16 avril est l'un des plus importants. Cette catastrophe a causé 137 morts et des dommages de 20 mrd USD sont 5 mrd sont assurés. Le tremblement de terre de mi-août en Italie a également engendré des dommages de 5 mrd dont uniquement 70 mio sont couverts.

Les pays sont trop peu assurés contre les risques liés aux tremblements de terre, a déclaré l'économiste en chef de Swiss Re, Kurt Karl. "L'Italie est le 8e pays le plus riche mais uniquement 1% des maisons sont assurées contre les tremblements de terre." Les ménages et les pays doivent ainsi supporter la majorité des coûts de reconstruction.

Par ailleurs les ouragans Matthew d'octobre qui ont frappé les Caraïbes, le Sud-est des Etats-Unis ainsi que les inondations aux USA ont également occasionné d'énormes dégâts, souligne Swiss Re.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."