Bilan

Swiss Life augmente son bénéfice en 2016

Swiss Life a augmenté son bénéfice 2016 de 5% en dépit d'un recul des recettes de primes.

Le bénéfice d'exploitation a augmenté de 5% pour s'établir à 1,40 milliard de francs.

Crédits: Keystone

L'assureur Swiss Life a augmenté son bénéfice en 2016 en dépit d'un recul des recettes de primes. Cette évolution était en partie voulue, étant donné la priorité donnée aux activités dégageant des marges élevées. Le dividende proposé a été relevé. Par ailleurs, le groupe a confirmé ses objectifs.

Les analystes ont salué la performance et l'action a gagné du terrain à la Bourse.

Les recettes de primes ont reculé de 8% sur un an à 17,4 mrd CHF. Cette baisse est avant tout le résultat de la concentration systématique sur la profitabilité et l'efficience du capital, a indiqué vendredi le groupe dans un communiqué. Le produit des fees a crû en revanche de 3% à 1,4 mrd CHF.

Le bénéfice d'exploitation a augmenté de 5% pour s'établir à 1,40 mrd CHF. Au final, le bénéfice net a crû de 5% également pour s'établir à 926 mio CHF. Cette hausse repose sur le résultat des activités de versement de frais et de commissions (fees), qui a progressé de 14% à 396 mio CHF. Celui-ci est attendu entre 400 et 450 mio CHF d'ici fin 2018.

Le résultat d'épargne a presque égalé le niveau de l'exercice précédent, à 804 mio CHF contre 805 mio en 2015. Quant au résultat sur risque, il s'élève à 388 mio, après 398 mio CHF.

De plus, la société est parvenue à maintenir son rendement direct des placements à 3,0%. Le rendement net des placements à fin 2016 s'est établi à 3,3%, contre 3,7%.

Le conseil d'administration proposera aux actionnaires le versement d'un dividende de 11,00 CHF par action, après 8,50 CHF en 2015. Le taux de versement (38%) se situe dans la fourchette de 30% à 50%, une rémunération que l'assureur compte maintenir les prochaines années, selon les propos tenus par le directeur général (CEO) Patrick Frost au cours d'une conférence téléphonique.

Les fonds propres ont augmenté de 12% pour s'établir à 13,7 mrd CHF. Le rendement des capitaux propres corrigé s'est élevé à 9,6%, contre 9,7% en 2015, soit toujours entre 8% et 10%. Etant donné les taux d'intérêt bas, les provisions ont été renforcées de 1 mrd CHF.

Ces résultats sont supérieurs aux prévisions des analystes à tous les niveaux. Le CEO s'est déclaré très satisfait: "Notre solide performance opérationnelle prouve que nous parvenons à accroître encore notre profitabilité dans un environnement exigeant et que nous réalisons les objectifs fixés dans notre stratégie 'Swiss Life 2018'", a-t-il déclaré, cité dans le communiqué. Dans les nouvelles activités, la marge s'est améliorée à 2,1%, après 1,7%, a-t-il souligné.

En matière de coûts, le groupe a pour objectif de les réduire de 100 mio CHF d'ici 2018. Actuellement, 59 mio CHF ont déjà pu être épargnés, a précisé le CEO.

Baisse des volumes

Sur le marché suisse, le volume des primes a baissé de 6% à 9,9 mrd CHF, en raison d'une "politique plus restrictive en matière de souscription". Les recettes de fees ont crû en revanche de 17% à 233 mio CHF.

A l'étranger, le volume des primes a baissé en France (-3% à 4,13 mrd EUR) et en Allemagne (-10% à 1,18 mrd). Pour les autres pays (segment international), les recettes ont baissé de 31% en raison d'une baisse des primes uniques, mais le résultat a augmenté de 6%.

Dans la gestion d'actifs, le produit a augmenté de 8% à 619 mio CHF et le résultat de 8% à 243 mio. La croissance est cependant à mettre sur le compte également du rachat de la société britannique Mayfair Capital (1,3 mrd de fortunes).

Par ailleurs, l'assureur a nommé un nouveau CEO pour l'Allemagne: Jörg Arnold prendra ses fonctions le 1er juillet 2017, succédant à Markus Leibundgut. M. Arnold occupe actuellement la fonction de Global Head of Savings, Retirement & Distribution au sein du groupe AXA à Paris.

Les analystes ont salué des résultats "très solides". Swiss Life a confirmé les améliorations constantes réalisées par la croissance des activités basées sur les frais et commissions et qui limite les risques du bilan de l'assureur, a commenté Stefan Schürmann de la banque Vontobel.

L'analyste souligne le développement positif des activités vie. Le volume a baissé mais la marge des nouvelles activités a augmenté à 2,1%, soit plus qu'attendu.

Swiss Life parvient à bien améliorer sa profitabilité, a commenté Daniel Bischof de Baader Helvea. Ceci est particulièrement visible dans la hausse des rendements de fonds propres, la croissance des produits liés aux fonds et aux risques ainsi que dans les domaines de la gestion d'actions et des conseils financiers. Ceci constitue une bonne base pour un relèvement continu du dividende au cours des prochaines années, a-t-il ajouté.

A la Bourse, l'action Swiss Life a réagi en hausse à la publication de ces résultats. Les gains ont été toutefois assez timides, dépassant rarement 1%. Vers 12h00, l'action progressait de 0,6% à 323,50 CHF, dans un SMI en repli de 0,22%.

L'effet des progrès opérationnels réalisés risque d'être atténué par les hausses de cours enregistrées les semaines précédentes, ont prévenu certains analystes en début de matinée. Les résultats annuels de l'assureur-vie zurichois se sont révélés supérieurs aux prévisions des analystes, mais n'ont pas créé la surprise espérée par certains intervenants, des prises de bénéfice ne sont en conséquence pas à exclure, ont renchéri d'autres observateurs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."