Bilan

Subprime: RBS écope une amende de 5 milliards

Le département de la Justice américain a confirmé mardi la conclusion d'un accord avec RBS au sujet d'une amende de 4,9 milliards de dollars pour régler un litige lié à la crise des "subprime".

RBS a déjà été lourdement pénalisé aux États-Unis pour ses pratiques avant la crise.

Crédits: keystone

Le département de la Justice américain (DoJ) a confirmé mardi la conclusion d'un accord avec la banque britannique RBS au sujet d'une amende de 4,9 milliards de dollars pour régler un litige lié à la crise des "subprime".

L'établissement avait préparé les marchés financiers à cette résolution, en faisant état d'un accord dès mi-mai et en provisionnant dans ses comptes 5 milliards de dollars.

RBS était accusée d'avoir vendu, entre 2005 et 2008, à des investisseurs des RMBS, soit des titres financiers adossés à des crédits immobiliers accordés en masse dans les années 2000 à des ménages fragiles.

Les défauts de paiement de ces emprunteurs ont conduit à une cascade de charges et de provisions dans le secteur financier mondial et, in fine, à la crise de 2008.

"Beaucoup d'Américains ont souffert longuement de la crise financière", explique mardi Jesse Panuccio, un des ministres adjoints de la Justice. "Cet accord tient RBS responsable de ses malversations qui ont contribué à la crise et envoie un important message selon lequel le département de la Justice poursuivra les institutions financières qui ont de manière illicite fait du mal à l'économie américaine et aux consommateurs".

Les litiges autour des RMBS ont concerné certains des plus grands noms de la finance mondiale. Début août, la banque californienne Wells Fargo a accepté de payer une amende de 2,1 milliards de dollars pour solder les poursuites des autorités américaines.

RBS a déjà été lourdement pénalisé aux États-Unis pour ses pratiques avant la crise, l'établissement ayant notamment dû payer en 2017 une amende de 5,5 milliards de dollars à la FHFA (Federal Housing Finance Agency) et en 2016 une pénalité de 1,1 milliard à la National Credit Union Administration (NCUA).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."