Bilan

S&P 500: la tendance haussière reste intacte

L’indice basé sur 500 grandes sociétés cotées aux Etats-Unis a sévèrement corrigé. Mais, pour l’instant, tout indique plutôt un mouvement de correction qu’un «bear market».

Etats-unisL’indice américain du S & P 500 a sévèrement corrigé, perdant plus de 10% intrasessions depuis le sommet, effaçant la forte hausse du mois de janvier, et même plus. Une correction de plus de 5% n’était plus arrivée depuis 2015, et la volatilité n’avait pas atteint une telle hauteur depuis 2011. 

Toutefois, la tendance reste en pente ascendante, et pour l’instant cela ressemble plutôt à un mouvement de correction qu’à un «bear market». En effet, même si la courbe de prix a cassé sous la moyenne mobile de 50 jours (2720) et très brièvement sous les 100 jours (2650), l’indice reste au-dessus de la moyenne mobile de prédilection de 200 jours (vers 2550). Cette dernière est encore nettement orientée vers le haut, et à moins de la voir s’aplanir, la tendance haussière n’est pas en danger: il faudrait que les prix évoluent durablement sous 2500 pour que cela arrive. 

Pas de signe de danger non plus de la part de l’indicateur Ichimoku, dont le nuage de couleur verte évolue bien au-dessous de la courbe de prix et en pente ascendante. La ligne Chikou Span (en marron),
qui compare l’action du prix actuel à celle d’y a vingt-six semaines, est, elle, encore largement au-dessus des prix.

Les indicateurs de momentum affichent naturellement une perte de vitesse du rallye boursier, mais ils restent en territoire haussier: au-dessus de zéro pour le MACD et au-dessus de 50 pour le RSI. On notera également l’élargissement des bandes de Bollinger (en violet), illustrant la plus forte volatilité. A court terme, cette volatilité pourrait mettre la pression sur les marchés boursiers. Il n’est pas impossible que le S&P 500 aille chercher le bas de la bande de Bollinger, actuellement à 2460. Néanmoins, l’indice aura des difficultés à aller plus bas avec une zone de support d’achats notable située entre 2550 (moyenne mobile de 200 jours) et 2400 (haut du nuage, support horizontal, bande de Bollinger inférieure). Les prochaines résistances sont situées à 2800 puis 2870.

Andreas Ruhlmann
Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Lui écrire

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

Du même auteur:

Nette tendance à la hausse sur le marché indien
2016, une année en or pour le métal jaune

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."