Bilan

Royal Bank of Scotland annonce une restructuration drastique

Royal Bank of Scotland (RBS) a annoncé jeudi une nouvelle réduction de voilure dans son activité internationale qui va conduire à une concentration de ses opérations au Royaume-Uni.

RBS a aussi, et surtout, expliqué qu'il allait fortement réduire son activité internationale de banque d'investissement. Active dans 38 pays à la fin 2014, cette activité ne concernera bientôt plus que 13 nations.

Crédits: Reuters

Royal Bank of Scotland (RBS) a annoncé jeudi une nouvelle réduction de voilure dans son activité internationale qui va conduire à une concentration de ses opérations au Royaume-Uni, à l'occasion de la présentation de ses résultats annuels.

En 2014, la banque, propriété de l'Etat britannique à environ 80% depuis son sauvetage à coup de milliards de livres durant la crise financière, a subi une perte nette de 3,470 mrd GBP (5,11 mrd CHF).

C'est plus que les attentes des analystes, qui prévoyaient 2,24 mrd GBP de perte d'après un consensus médian établi par Factset. Mais c'est bien moins que la perte de presque 9 mrd GBP enregistrée en 2013.

Cette perte de 2014 est due notamment à une dépréciation de 4 mrd GBP liée à la cession de sa filiale américaine Citizens, dont RBS a déjà placé 25% en Bourse l'an passé et prévoit la cession du reste cette année.

En 2015, le groupe, qui perd des masses d'argent depuis la crise financière internationale et multiplie les restructurations, va continuer sa cure d'amaigrissement afin de se recentrer encore davantage sur le marché britannique.

Il a ainsi déjà annoncé jeudi la cession d'un portefeuille de prêts aux Etats-Unis à la banque japonaise Mizuho Financial Group pour 3 mrd USD, d'ici à la fin du premier semestre.

RBS a aussi, et surtout, expliqué qu'il allait fortement réduire son activité internationale de banque d'investissement. Active dans 38 pays à la fin 2014, cette activité ne concernera bientôt plus que 13 nations.

"En plus de ses centres névralgiques au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et à Singapour, RBS restera présent dans un certain nombre de pays européens avec des équipes. Une petite équipe de vente sera conservée au Japon. Les activités aux Etats-Unis seront réduites", a prévenu le groupe bancaire.

Le syndicat britannique Unite a immédiatement fait part de sa "forte inquiétude" vis-à-vis des conséquences sociales de ces annonces pour les employés de la banque au Royaume-Uni.

Le ministre britannique des Finances, George Osborne, a lui salué "les progrès" accomplis par la banque dans sa restructuration, dans une lettre adressée à son nouveau président, Howard Davies.

M. Davies remplacera Philip Hampton, dont le départ avait été annoncé en septembre, à partir du 31 août prochain. M. Davies est doté d'une solide expérience dans le secteur financier: il a présidé une de ses autorités de régulation, a été gouverneur adjoint de la Banque d'Angleterre et directeur général de la principale organisation patronale du pays.

Le directeur général de RBS demeure le Néo-Zélandais Ross McEwan, qui a pris la tête de la direction exécutive du groupe en octobre 2013.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."