Bilan

RBS ferme 160 agences et supprime 470 emplois

Royal Bank of Scotland va fermer près de 160 agences au Royaume-Uni, une mesure d'économie lancée sur fond d'explosion des transactions par internet.

Cette annonce s'inscrit dans le cadre du nouveau d'économie dévoilé le mois dernier par le directeur général de RBS, Ross McEwan.

Crédits: Reuters

Royal Bank of Scotland (RBS) a annoncé jeudi la fermeture de près de 160 agences au Royaume-Uni, avec la suppression de 470 emplois, une mesure d'économie lancée sur fond d'explosion des transactions par internet.

La banque a expliqué qu'elle allait fermer exactement 30 agences de marque RBS et 128 agences de sa filiale NatWest.

"Nous constatons une évolution drastique dans la manière dont les clients choisissent d'utiliser leur banque, avec de plus en plus de transactions par mobile et internet et moins au comptoir dans les agences", a souligné RBS dans un communiqué.

Elle a précisé que les transactions physiques de base dans les agences avaient chuté de 43% depuis 2010, alors que les transactions par internet et mobile ont quintuplé dans le même temps.

"Nous interagissons avec nos client 20 fois plus via les canaux numérique que par rencontres directes", a ajouté un porte-parole de RBS qui a mis en avant un doublement de ses utilisateurs via mobiles depuis 2014, à 4,2 millions de personnes. "Les clients changent leur façon d'utiliser leur banque et nous devons changer notre façon de les servir", a souligné le porte-parole.

Cette annonce s'inscrit dans le cadre du nouveau d'économie dévoilé le mois dernier par le directeur général de RBS, Ross McEwan, à l'occasion de la présentation de résultats annuels qui avait fait état d'une nouvelle perte abyssale de 7 milliards de livres en 2016 - portant à près de 60 milliards de livres le total des pertes nettes subies par la banque depuis son sauvetage par l'Etat en pleine crise financière en 2008.

M. McEwan a expliqué à la fin février que la banque voulait économiser 2 milliards de livres dans les quatre ans à venir, dont 750 millions en 2017.

"Malheureusement, il y aura des pertes d'emploi. Des agences ont été fermées et nous continuerons à en fermer", avait-il prévenu alors, sans chiffrer le total de suppressions de postes que la presse britannique prévoit en terme de milliers d'emplois.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."