Bilan

Raiffeisen maintient ses prévisions de croissance pour la Suisse

Raiffeisen a averti que le choc provoqué il y a deux ans par l'abandon du taux plancher n'était pas encore surmonté.

Raiffeisen table ainsi sur un PIB en hausse de 1,7% en 2016 et de 1,6% en 2017 dans la zone euro.

Crédits: Keystone

Les économistes de Raiffeisen ont maintenu mercredi leurs prévisions de croissance pour la Suisse, mais averti que le choc provoqué il y a deux ans par l'abandon du taux plancher n'était pas encore surmonté. Si la hausse du PIB helvétique est qualifiée de solide, ce dernier devra compter sur une amélioration au niveau mondial, et spécifiquement en Europe, pour poursuivre son accélération.

La banque table sur un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 1,4% en 2016 et de 1,3% en 2017, des taux de croissance inchangés comparés aux précédentes estimations. Bien qu'en repli pendant la période sous revue, les exportations, les investissements dans les biens d'équipement et les dépenses publiques devraient soutenir la croissance.

Les exportations sont cependant biaisées par la forte progression des ventes pharmaceutiques, a souligné Martin Neff, économiste en chef de Raiffeisen, lors d'une conférence de presse. La part de ce secteur dans le commerce extérieur est ainsi passée de 10% en 1988 à 38% en 2016. Hors pharma, le commerce extérieur suisse serait déficitaire, a-t-il ajouté.

La consommation privée reste pour sa part à la traîne avec une augmentation attendue de 0,9% et 1,0% respectivement en 2016 et 2017. "Les revenus disponibles ne vont plus systématiquement vers le commerce de détail, mais dans les services ou l'épargne", a indiqué Martin Neff, économiste en chef de Raiffeisen, pour expliquer l'atonie des dépenses des ménages. S'ajoute à cela la pression exercée sur le pouvoir d'achat par la hausse des primes d'assurance maladie et des transports publics.

Le taux de chômage devrait quant à lui peu évoluer, passant à 3,2% l'année prochaine après 3,3% en 2016. Signe d'une légère amélioration économique, l'inflation devrait retourner en territoire positif au cours de l'exercice entamé avec 0,6%, contre -0,4% anticipé en 2016. M. Neff exclut cependant un retour à des taux d'inflation plus élevés.

Trump "sous surveillance"

Au niveau des taux de change, les entreprises suisses souffrent toujours d'un franc surévalué, même si la récente hausse du dollar a quelque peu amélioré la situation. Le numéro trois bancaire helvétique table sur un taux de change EUR/CHF à 1,10 et USD/CHF à 1,00 sur un horizon de 12 mois.

Interrogé sur les risques de voir le franc s'apprécier en raison des risques politiques en Europe, M. Neff a souligné le désintérêt croissant des marchés financiers pour les événements géopolitiques. Le Brexit, l'élection de Donald Trump à la présidence américaine ou le référendum constitutionnel en Italie n'ont pas suscité de grande vague sur les Bourses.

La Banque nationale suisse (BNS), bien que toujours sur le devant de la scène en 2017, ne devrait pas bouger sur sa politique monétaire. "On est encore bien éloigné d'un revirement au niveau des taux", a estimé le spécialiste.

Pour que la croissance accélère dans la Confédération, la conjoncture mondiale et particulièrement européenne doivent continuer à progresser. Raiffeisen table ainsi sur un PIB en hausse de 1,7% en 2016 et de 1,6% en 2017 dans la zone euro, de +1,6% et +2,2% aux Etats-Unis et +6,7% et +6,3% en Chine.

Aux Etats-Unis, le président élu Donald Trump, qui entre officiellement en fonction le 20 janvier, sera "sous surveillance accrue", a averti M. Neff. Hormis ses déclarations sur Twitter, les marchés observeront de près ses décisions en matière de commerce extérieur, notamment à destination de la Chine et du Mexique. Des mesures protectionnistes "ne seraient pas appréciées par les marchés", selon l'économiste.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."