Bilan

Publicis finalise l'acquisition d'Epsilon

La société américaine de technologies et de plateformes Epsilon apporte à Publicis des volumes considérables de données sur les consommateurs, de leur identité à leur comportement en ligne.

Pour financer cette opération, Publicis a levé début juin 2,25 milliards d'euros via un emprunt obligataire constitué de trois tranches, et utilisé 650 millions de dollars de trésorerie disponible.

Crédits: AFP

Le groupe Publicis a finalisé l'acquisition d'Epsilon, un spécialiste américain du marketing ciblé, pour 4,4 milliards de dollars, afin de se renforcer dans les données de consommateurs, une composante désormais essentielle pour le secteur de la publicité.

Dans un communiqué publié mardi, le groupe français a rappelé que la transaction s'élève à 3,95 milliards de dollars net d'impôts (3,49 milliards d'euros).

"En combinant les actifs data (donnée, ndlr) d'Epsilon à notre force de frappe en matière de création, de média et de technologie, nous avons désormais tous les actifs et les talents nécessaires pour aider nos clients à prendre un temps d'avance et croître de manière durable dans un monde digital piloté par la data", a déclaré Arthur Sadoun, président du directoire du groupe, moins de trois mois après l'annonce initiale.

Données importantes

La société américaine de technologies et de plateformes Epsilon apporte à Publicis des volumes considérables de données sur les consommateurs, de leur identité à leur comportement en ligne.

Ce type d'informations est devenu essentiel à la croissance et même à la survie des agences publicitaires, menacées par les mastodontes d'internet (Google, Facebook), capables de cibler les internautes de façon personnalisée, à grande échelle.

"Epsilon deviendra l'unique plateforme de data & technologie de Publicis Groupe, pour offrir de la personnalisation à grande échelle", précise le communiqué.

Pour financer cette opération, Publicis a levé début juin 2,25 milliards d'euros via un emprunt obligataire constitué de trois tranches, et utilisé 650 millions de dollars de trésorerie disponible.

Le groupe promet un "désendettement total" d'ici 4 ans, ainsi qu'une "relution du bénéfice net par action de 12,5%".

Les finances

A l'annonce de l'acquisition en avril, l'agence de notation américaine Standard and Poor's avait placé Publicis "sous surveillance avec implication négative", en raison de doutes sur sa capacité à intégrer la société américaine et à atteindre ses objectifs de croissance.

Le groupe d'Arthur Sadoun a enregistré un chiffre d'affaires de près de 9 milliards d'euros en 2018, en repli de 3,9% (+0,1% en organique), alors qu'il tablait sur une accélération de la croissance organique en 2018 par rapport à celle de 2017 (+0,8%).

Publicis escompte une amélioration de la croissance organique dès le deuxième trimestre 2019, grâce aux gains de budgets de la fin d'année 2018.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."