Bilan

Propriété: un quart des Suisses recourt à la caisse de pension

Un Suisse sur quatre recourt aux avoirs de sa caisse de pension pour financer l'achat d'un bien immobilier. En Suisse romande, la part est la plus élevée avec 32%.

68% des Suisses romands déclarent avoir fait plusieurs demandes d'offre avant de conclure une hypothèque.

Crédits: keystone

Un Suisse sur quatre recourt aux avoirs de sa caisse de pension pour financer l'achat d'un bien immobilier. Cette part diffère toutefois selon les régions. En Suisse romande, la part est la plus élevée avec 32%, suivie du Tessin (30%) et de la Suisse alémanique (23%), souligne mercredi un sondage de la plateforme immobilière Homegate.

L'hypothèque à taux fixe est de loin le modèle de financement de l'immobilier résidentiel le plus populaire parmi les personnes interrogées (82%). L'hypothèque Libor (11%) et l'hypothèque variable (seulement 2%) sont beaucoup moins courantes. La majorité des répondants ayant des hypothèques à taux fixe (67%) les ont conclues pour des durées entre six et dix ans, précise le communiqué. Un quart des hypothèques contractées ont un montant compris entre 500'000 et 750'000 francs.

Une fois engagées auprès d'un établissement financier, les personnes contractant une hypothèque lui restent fidèles dans 77% des cas lors du renouvellement ou de la prolongation de l'hypothèque. Les Suisses allemands sont les plus fidèles (79%), tandis que seulement 56% des Tessinois restent chez le même établissement financier.

Plus de 40% des sondés n'ont effectué qu'une seule demande d'offre avant de conclure une hypothèque. Les Suisses romands se distinguent sur ce point, dans la mesure où 68% déclarent avoir fait plusieurs demandes d'offre.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."