Bilan

Pourquoi l’eau est le marché du futur

Face à une demande exponentielle mais à des ressources de plus en plus limitées, les technologies innovantes deviennent cruciales. Le secteur devrait croître de 5 à 6% par an jusqu’en 2020.

Plus l’eau devient rare, plus les technologies deviennent essentielles.

Le monde fait face à une crise de l’eau. En effet, il s’agit d’une ressource limitée sans substitut valable et indispensable dans la production de tous les biens nécessaires à notre survie. Cela est d’autant plus vrai lorsque l’on observe la consommation humaine actuelle, dépendante d’une agriculture intensive et de certains processus industriels nécessitant une grande quantité d’eau. 

Lire aussi: Ô rage, eau désespoir, ô vieillesse ennemie

Cette évolution des modes de consommation, doublée de l’explosion démographique, a mené à une augmentation significative et abusive de la demande pour l’eau. La demande croissante de viande par une classe moyenne en plein essor en est une bonne illustration. Il faut six fois plus d’eau pour produire un kilo de bœuf que pour produire un kilo de riz et presque dix fois plus que pour un kilo de pain.

L’urbanisation a également été un facteur aggravant. En 1950, seule 29% de la population mondiale vivait en ville. D’ici à 2030, ce pourcentage atteindrait 60% selon les Nations Unies. Non seulement les habitants des zones urbaines consomment plus d’eau, mais ils ont également besoin de davantage de services, particulièrement dans le traitement des eaux usées. Etendre les services sanitaires de base demandera d’énormes investissements, créateurs de nouvelles opportunités.

Les générations à venir devront donc faire face à une demande exponentielle avec des ressources de plus en plus limitées. Par conséquent, il devient crucial de trouver des solutions adéquates. L’investissement dans des technologies innovantes qui utilisent au mieux les ressources existantes est la seule issue possible.

Des solutions intéressantes

Le changement climatique est en lien direct avec les opportunités d’investissement dans le secteur de l’eau. Plus l’eau devient rare, plus les techniques de réutilisation des eaux deviennent incontournables car elles représentent les meilleures solutions et les moins chères pour répondre à la demande. Nombre de pays côtiers et zones d’intense sécheresse comme Singapour et Israël ont investi dans la désalinisation ainsi que le recyclage de l’eau afin de combler leur manque. 

Parmi les autres technologies de traitement des eaux qui offrent d’excellentes opportunités de croissance, on retrouve la purification par osmose inverse ou encore les technologies de micro et ultrafiltration. La demande pour ces solutions devrait croître de plus de 10% par an dans les prochaines années.

Avec sa technologie de traitement de l’eau, la société new-yorkaise Xylem se place parmi les leaders mondiaux. Opérant dans plus de 150 pays, cette entreprise est également en avance en matière de développement durable au sein du secteur des biens d’équipement. Forte de sa part de marché, elle a mis en place une stratégie pertinente tant dans sa maîtrise des coûts qu’avec le renfort de ses équipes commerciales lui permettant de conquérir de nouveaux marchés. 

Danaher est un autre acteur industriel leader sur le marché de l’or bleu. Cette société est le plus grand fournisseur de testeurs d’eau du monde, permettant de contrôler sa qualité afin d’assurer le respect des règles sanitaires imposées. Danaher est également incontournable par sa technologie désinfectante par lumière ultraviolette. La ville de New York l’utilise déjà au sein de son usine de désinfection des eaux, la plus grande existante à ce jour. 

Dans l’ensemble, le marché de l’eau devrait connaître une croissance annuelle de 5 à 6% jusqu’en 2020, atteignant 1000 milliards de dollars d’ici à 2025. Dans la mesure où ses moteurs de croissance à long terme restent intacts, le potentiel au-delà de 2025 est également prometteur. Ces perspectives justifient l’intérêt pour tout investisseur, particulier et institutionnel, en quête de croissance à long terme, de détenir une stratégie durable dans le secteur de l’eau au sein de son portefeuille.  

* Gérant de la stratégie Sustainable Water de RobecoSAM 

Dieter Küffer

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."