Bilan

Pour ses 80 ans en France, Monopoly dégaine du cash

Pour célébrer les 80 ans de la version française du Monopoly, l'éditeur de jeux Hasbro a commercialisé 80 coffrets du célèbre jeu avec des vrais billets de banque en euros: de 150 à 20'000€ sont à découvrir dans ces boîtes d'exception.
  • Dans 80 boîtes de Monopoly vendues en France, Hasbro a glissé de 150 à 20'580€ en vrais billets de banques.

    Crédits: Image: Patrick Herzog/AFP
  • Au milieu des fausses coupures du jeu, de vrais billets en euros.

    Crédits: Image: DR

Au Monopoly, le principe est simple: il faut affronter ses adversaires sur le terrain du foncier et de l'immobilier et finir la partie en étant le plus riche. Et si le jeu de société permettait d'être déjà plus riche avant même le premier lancer de dés? C'est ce que propose l'éditeur de jeu Hasbro avec 80 coffrets de jeux spéciaux commercialisés à l'occasion des 80 ans de la version française du célèbre jeu.

Dans tous ces coffrets, des vrais billets de banque en euros remplaceront tout ou partie des billets de jeu habituels. «On avait envie de créer une opération spéciale pour cet anniversaire», affirme Florence Gaillard, chef de marque Monopoly chez Hasbro France. Plusieurs configurations ont été réalisées: 69 boîtes de jeu seront agrémentées d'une liasse de billets correspondant à 150€, dix autres contiendront le double en cash et une boîte d'exception renfermera 20'580€ en billets, soit l'équivalent de la somme habituellement détenue par la banque dans le jeu classique.

Des boîtes soigneusement camouflées

Ce cadeau de l'éditeur correspond à une attente de la part du grand public: «le rêve de la majorité des Français jouant au Monopoly est d'y retrouver de vrais billets en ouvrant une boîte de jeu», précise Florence Gaillard, sur la base d'une enquête menée par Hasbro auprès des joueurs. Et Hasbro a donc exaucé ce rêve.  Mais pour le voir se réaliser, encore faudra-t-il tomber sur une des boîtes contenant le précieux trésor. Difficile de les repérer au poids: la différence de masse étant infime entre une boîte traditionnelle et une autre contenant de vrais billets. Par contre, la boîte contenant le pactole était légèrement gonflée quand il a fallu refermer le carton d'emballage. Il a donc fallu ruser pour masquer cette différence. Mais le stratagème restera secret: Maître Patrice Wimmer, huissier en charge du contrôle des boîtes, a veillé à ce que rien ne soit trop visible.

Auparavant, il avait fallu acheminer dans l'atelier situé en Moselle (Nord-Est de la France) les boîtes choisies et les coupures. Et cette opération devait rester la moins voyante possible: «Il a fallu discrètement convoyer les billets», insiste Florence Gaillard.


Monopoly 80 ans - Vrais billets par golem-treize

Si l'initiative a suscité l'adhésion de tous les passionnés du jeu, les réseaux sociaux se sont rapidement emparés de l'information et l'ont gentiment détournée en espérant que d'autres jeux ne mettent pas autant de réalité dans leurs boîtes.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."