Bilan

Postfinance voit ses résultats reculer sur neuf mois

Postfinance a vu sa performance financière reculer sur les neuf premiers mois de l'année, en raison d'un apport exceptionnel l'an dernier et des conditions de marché difficile.

Début septembre, le gouvernement avait estimé que Postfinance pourrait faire son entrée sur le marché des crédits et des hypothèques. La transition devrait se faire sur plusieurs années.

Crédits: keystone

Postfinance a vu sa performance financière reculer sur les neuf premiers mois de l'année, en raison d'un apport exceptionnel comptabilisé l'année précédente et des conditions de marché difficiles, a annoncé jeudi le bras financier du géant jaune.


Le produit d'exploitation a chuté de 17,8% à 1,3 milliard de francs et le bénéfice opérationnel s'est effondré de 59% à 218 millions de francs pendant la période sous revue. Pour expliquer ce repli, Postfinance évoque un apport exceptionnel de 109 millions enregistré l'année dernière grâce à une vente d'actions et un recul de 114 millions des produits d'intérêts en raison des "conditions du marché".

Taux bas toujours pénalisants 

"Dans un environnement de marché caractérisé par des taux d'intérêt très bas, voire négatifs, les produits des opérations d'intérêts ne cessent de reculer", a déploré l'établissement dans un communiqué, ajoutant ne pas pouvoir stabiliser sa marge d'intérêt en raison de l'interdiction qui lui est faite d'octroyer des crédits.


Le nombre de clients est resté quasiment stable à 2,9 millions, tandis que leurs dépôts se sont étoffés de 1,9% à 121,1 milliards de francs. Le volume des hypothèques, réalisé en coopération avec des banques partenaires (non spécifiées), a gonflé de 3,6% à 5,8 milliards. Pour la banque, "cette situation se traduit par un fort recul du bénéfice (...), qui se répercute sur le bénéfice consolidé de La Poste - non seulement dans ce troisième trimestre, mais de façon permanente".

Crédits et hypothèques en vue

Alex Glanzmann, responsable Finances et membre de la direction, a cependant applaudi "la décision de principe du Conseil fédéral de lever l'interdiction d'octroyer des crédits et des hypothèques qui pèse actuellement sur Postfinance".

Début septembre, le gouvernement avait estimé que Postfinance pourrait faire son entrée sur le marché des crédits et des hypothèques. La transition devrait se faire sur plusieurs années. Dans ce cadre, l'établissement pourrait ouvrir son actionnariat. En matière d'effectifs, Postfinance a fait part d'une contraction de 4,2% à 3346 postes à plein temps.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."