Bilan

Plus forte hausse pour Wall Street depuis mars

Les résultats solides de quelques grands noms de la finance et de la santé, ainsi qu'une forte progression du secteur de la technologie, ont aidé les indices à rebondir.

Après un passage à vide lors des précédentes séances, les indices repartent à la hausse "largement en raison des résultats d'entreprises". 

Crédits: keystone

La Bourse de New York a enregistré mardi sa meilleure performance depuis mars, les résultats solides de quelques grands noms de la finance et de la santé ainsi qu'une forte progression du secteur de la technologie aidant les indices à rebondir. Dans le détail, le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette de Wall Street, a gagné 2,17%, à 25.798,42 points. Le Nasdaq a quant à lui bondi de 2,89%, à 7.645,49 points et enfin l'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 2,15%, à 2.809,92 points.

Financières en plein forme 

Après un passage à vide des précédentes séances, les indices repartent à la hausse "largement en raison des résultats d'entreprises", a estimé Lindsey Bell, de CFRA. Les résultats trimestriels des banques d'investissement Morgan Stanley (+5,68%) et Goldman Sachs (+3,01%) ont particulièrement satisfait les investisseurs. Goldman Sachs a annoncé un bond de son bénéfice net de 20,5% au troisième trimestre, les recettes générées par les banquiers conseils ayant pallié la stagnation des revenus issus des activités de courtage. Morgan Stanley a de son côté fait part d'une progression de près de 20% de son bénéfice net trimestriel, principalement grâce à une bonne tenue de ses activités de courtage.

Lire aussiLes Bourses mondiales dégringolent

Dans le secteur de la santé, les chiffres de l'assureur UnitedHealth (+4,73%) et du distributeur de produits de soins et d'hygiène Johnson & Johnson (+1,95%) ont aussi été bien reçus. Les deux groupes ont dépassé les attentes et relevé leur prévision de bénéfice pour 2018. D'autres résultats étaient reçus plus fraîchement. Le gestionnaire d'actifs BlackRock a ainsi reculé de 4,44% après avoir pourtant largement dépassé les attentes de Wall Street au troisième trimestre. Mais la société a aussi enregistré un retrait net d'argent de 3,1 milliards de dollars par rapport à l'an dernier. La chaîne de restauration rapide Domino's Pizza a cédé 4,88% alors que son chiffre d'affaires a un peu déçu. 

"Belle saison"

Mais dans l'ensemble, "on devrait avoir, comme depuis le début de l'année, une belle saison de résultats", a avancé Craig Callahan, gestionnaire de fonds pour Icon Advisers. Selon le cabinet FactSet, le bénéfice par action des sociétés regroupées dans le S&P 500 devrait en moyenne croître de 19,1% au troisième trimestre. Les indices évoluent, selon M. Callahan, encore 5% en-dessous de la valeur réelle des actions et "nous pensons que le marché, en hausse depuis neuf ans et demi, a encore de la marge" pour progresser, a-t-il remarqué. 

Les performances solides des quelques grands noms de la cote ayant déjà dévoilé leurs chiffres relèguent en tout cas pour l'instant à l'arrière-plan les inquiétudes liées à la récente hausse des taux d'intérêt. Les investisseurs avaient en effet été ébranlés par la soudaine montée des coûts d'emprunt sur le marché obligataire, y voyant un possible frein aux dépenses de consommation et d'immobilier de la part des particuliers et aux dépenses d'investissement de la part des entreprises.

Regain de vigueur dans la tech 

Mardi, le marché obligataire évoluait près de l'équilibre: le rendement des bons du Trésor américains à 10 ans évoluait vers 20H40 GMT à 3,161%, contre 3,156% à la clôture lundi, et celui à 30 ans à 3,333%, contre 3,336% la veille. Les indices de Wall Street ont aussi été aidés par le regain de vigueur des valeurs de la technologie représentées au sein du S&P 500 dans les sous-indices des technologies de l'information (+3,02%) et des services de communication (+2,34%). Elles avaient été particulièrement secouées par les récentes turbulences des marchés financiers.

Les indicateurs du jour ont également participé à la bonne forme du marché: la production industrielle a poursuivi sa progression en septembre aux Etats-Unis, conformément aux attentes, et le nombre de postes vacants a, en août, atteint un record depuis que ses données sont enregistrées par le département du Travail.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."