Bilan

Plus de 5000 banquiers millionnaires en Europe

Londres concentre 80% des banquiers européens dont la rémunération annuelle est supérieure à un million d’euros, comme le révèle la dernière étude de l’Autorité bancaire européenne (ABE) pour l’année 2015.

Londres compte environ 4100 banquiers qui gagnent plus d'un million d'euros par an.

Crédits: Image: CC-BY-SA 3.0/Wikimedia/Colin

Le nombre de banquiers dont le revenu annuel dépasse le million d’euros ne cesse de progresser au sein de l’Union européenne (UE). Selon la dernière étude publiée par l’Autorité bancaire européenne (ABE) pour l’année 2015, il a progressé de 33% par rapport à 2014 et de 61% par rapport à 2013. Au total, l’UE recense 5142 banquiers millionnaires. 80% d’entre eux travaillent au sein de la City de Londres où 600 collaborateurs d’instituts bancaires gagnent en moyenne plus de 3 millions d’euros par an.

Lire aussi: Les postes à pourvoir dans la City ont reculé en juillet

Selon l’ABE, la forte augmentation (+41%) des revenus des banquiers britanniques s’explique par l’appréciation de la livre sterling entre 2013 et 2015 vis-à-vis de la monnaie unique. Dans les autres pays, l’Allemagne et la France par exemple enregistrent une hausse beaucoup plus modeste du nombre de banquiers millionnaires : +37 à 272 chez notre voisin germanique et +7 à 178 outre-Jura.

Dérogations pour la Grande-Bretagne

Cette étude révèle aussi que la part variable du revenu touché par les gestionnaires d’actifs est près de cinq fois plus élevée (+468%) que la part fixe de leur rémunération. Soit à un niveau largement supérieur au plafond de 200% fixé par les autorités européennes. Une telle différence est cependant tolérée en raison des dérogations bilatérales obtenues par certains pays comme la Grande-Bretagne.

La réglementation européenne contraint tous les établissements bancaires à publier les revenus de leurs collaborateurs qui dépassent le million d’euros. Rien de tel en Suisse où seules les rémunérations des dirigeants des sociétés cotées en bourse sont connues. En 2015, le patron d’UBS Sergio Ermotti a perçu un salaire total de 14,3 millions de francs, tandis que le directeur général du Credit Suisse Tidjane Thiam a touché une rémunération de 18,9 millions de francs, dont 14 millions à titre de dédommagement (un montant qu’il aurait dû recevoir de son ancien employeur s’il ne l’avait pas quitté pour le CS).

Lire aussi: Banquiers en fuite, immobilier: Londres s'angoisse pour son économie

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."