Bilan

Pictet très pessimiste sur la conjoncture suisse en 2020

La paralysie de l'économie causée par le coronavirus va coûter cette année très cher à la Suisse en termes de croissance, affirme le groupe bancaire genevois Pictet. «Pour 2020, nous nous attendons à la même contraction qu'en Europe, soit -2,0 à -2,5% pour le PIB, avant une reprise», a indiqué jeudi Christophe Donay, chef de la recherche macro chez Pictet Wealth Management.

Les prévisions de la banque genevoise figurent parmi les plus pessimistes, du moins pour cette année.

Crédits: Keystone

Le rebond conjoncturel interviendra l'année prochaine, lorsque les principaux marchés d'exportation bénéficieront d'une embellie. «Le jour où il aura une reprise globale, en Chine, aux Etats-Unis et dans le reste de l'Europe, la Suisse devrait également connaître une croissance économique», a affirmé M. Donay lors d'une conférence téléphonique. Pictet table sur une progression du PIB de 1,5% pour 2021.

Les prévisions de la banque genevoise figurent parmi les plus pessimistes, du moins pour cette année. Les économistes répertoriés par AWP ayant adapté leurs perspectives après la mi-mars s'attendent à une évolution négative du PIB de l'ordre de -0,9% en moyenne environ.

Pour l'heure, la Banque cantonale de Zurich a décrit le scénario le plus sombre pour la Suisse, avec un recul conjoncturel de 4,0% cette année, mais avec une reprise vigoureuse de 3,0% en 2021.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."