Bilan

Novo Banco subit une perte de 252 millions d'euros

La banque portugaise Novo Banco, née du sauvetage de Banco Espirito Santo, a annoncé lundi soir une perte de 251,9 millions d'euros en raison notamment de "facteurs non récurrents".

Le Fonds de résolution des banques, financé par le secteur et administré par la Banque du Portugal, cherche à vendre Novo Banco à un prix qui lui permette de rembourser le prêt de l'Etat et, si possible, récupérer le montant versé par ses concurrentes.

Crédits: AFP

La banque portugaise Novo Banco, née l'été dernier du sauvetage de Banco Espirito Santo (BES), a annoncé lundi soir une perte nette de 251,9 millions d'euros au premier semestre, en raison notamment de "facteurs non récurrents".

Cette annonce intervient alors que les négociations entre la banque du Portugal, chargée de vendre Novo Banco, et l'assureur chinois Anbang, candidat favori au rachat de la banque, devaient s'achever au plus tard lundi à minuit.

Le résultat de la banque pâtit de facteurs non récurrents à hauteur de 63 millions d'euros, relève Novo Banco dans un communiqué, citant notamment des provisions pour dépréciations d'actifs.

La marge financière, qui s'est élevée à 214,7 millions d'euros, a été affectée à hauteur de 103 millions d'euros par des effets comptables liés à des crédits douteux hérités de BES, a précisé la banque.

Novo Banco met cependant en avant l'augmentation des dépôts de 2,3 milliards d'euros entre janvier et juin, à 28,9 milliards d'euros, signe "de l'augmentation de la confiance" des clients.

Fin juin, la banque affichait un ratio de fonds propres (Common Equity Tier 1) de 9,4% contre 9,5% fin décembre, mais Novo Banco précise que ce chiffre ne reflète pas encore la vente, annoncée en décembre, de la banque d'investissement de BES au groupe financier chinois Haitong.

Novo Banco, qui a hérité des actifs jugés sains de BES, a été renfloué en août 2014 à hauteur de 4,9 milliards d'euros, dont 3,9 milliards apportés par l'Etat et un milliard par les banques opérant au Portugal.

Le Fonds de résolution des banques, financé par le secteur et administré par la Banque du Portugal, cherche à vendre Novo Banco à un prix qui lui permette de rembourser le prêt de l'Etat et, si possible, récupérer le montant versé par ses concurrentes.

En cas d'échec des négociations avec Anbang, la presse portugaise évoquait la possibilité pour la Banque du Portugal de négocier avec le fonds d'investissement américain Apollo, autre candidat encore officiellement en lice.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."