Bilan

Novo Banco perd 468 millions ses 5 premiers mois d'existence

La banque portugaise Novo Banco, née en août du sauvetage de Banco Espirito Santo (BES), a publié lundi une perte nette de 467,9 millions d'euros pour ses cinq premiers mois d'existence.

L'établissement portugais, qui regroupe les actifs sains de BES, a été renfloué en août à hauteur de 4,9 milliards d'euros à travers le Fonds de résolution alimenté par les banques opérant au Portugal.

Crédits: Lusa

La banque portugaise Novo Banco, née en août du sauvetage de Banco Espirito Santo (BES) et qui doit être vendue cette année, a publié lundi une perte nette de 467,9 millions d'euros pour ses cinq premiers mois d'existence.

Pour la période allant du 4 août au 31 décembre 2014, le résultat de Novo Banco a pâti de l'inscription de provisions pour dépréciation à hauteur de 699,1 millions d'euros, dont plus de la moitié sont liées aux crédits aux clients.

La banque a souffert des "circonstances exceptionnelles ayant accompagné sa création", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Novo Banco met cependant en avant des dépôts de 26,6 milliards d'euros, en hausse de 4,2 milliards d'euros sur le dernier trimestre 2014.

L'établissement portugais n'a toutefois pas compensé la fuite des clients intervenue dans les derniers mois de vie de BES, qui disposait de 36,8 milliards d'euros de dépôts en décembre 2013.

Novo Banco affichait un ratio de fonds propres "Common Equity Tier 1" au 31 décembre de 9,6%, en hausse par rapport au taux de 9,2% publié fin décembre et supérieur aux 8% exigés par les autorités.

Avec des actifs nets de 65,5 milliards d'euros, c'est le troisième établissement portugais, derrière la banque publique Caixa Geral de Depositos (CGD) et sa concurrente privée BCP.

Son produit net bancaire banque s'est élevé, d'août à décembre 2014, à 788,5 millions d'euros.

"La survie de la banque dépend de ses liquidités et de son capital et non de ses résultats", a estimé lundi le patron de Novo Banco, Eduardo Stock da Cunha, lors de la présentation des résultats.

La banque est "plus solide et plus forte qu'il y a quelques mois", a-t-il fait valoir, affirmant cependant ne pas savoir "combien vaut Novo Banco".

L'établissement portugais, qui regroupe les actifs sains de BES, a été renfloué en août à hauteur de 4,9 milliards d'euros à travers le Fonds de résolution alimenté par les banques opérant au Portugal.

Le Fonds doit désormais vendre la nouvelle banque pour rembourser un prêt de 3,9 milliards d'euros concédé par l'Etat portugais, les banques ayant apporté le reste de la somme.

La banque centrale portugaise a retenu 15 candidatures pour le rachat de Novo Banco. Seules, la banque portugaise BPI et les espagnoles Santander et Banco Popular ont officiellement déclaré être intéressées.

Eduardo Stock da Cunha n'a pas exclu, lundi, de "présenter une solution" pour les clients lésés de BES, qui réclament à la nouvelle banque le remboursement de titres de dette du groupe Espirito Santo en faillite.

"La Banque du Portugal devra approuver" toute solution qui serait trouvée, a cependant précisé M. Stock da Cunha. En début d'année, il avait estimé que Novo Banco n'avait pas de responsabilité vis-à-vis de ces titres de dette, dont le montant est évalué à environ 530 millions d'euros.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."