Bilan

Mirabaud enregistre un bénéfice en hausse à 19,6 millions de francs

La banque privée Mirabaud a enregistré une hausse de 12% du bénéfice net au premier semestre 2015. L'établissement genevois n'a pas formulé de prévision pour le reste de l'exercice.

Le résultat opérationnel s'est amélioré de 11,2% à 25,2 millions de francs, tandis que le produit d'exploitation s'est apprécié de 5% sur un an à 154,9 millions, a précisé Mirabaud dans un communiqué.

Crédits: Keystone

La banque privée Mirabaud a enregistré une hausse de 12% à 19,6 mio CHF du bénéfice net au premier semestre 2015, a-t-elle annoncé lundi. Les avoirs sous gestion ont subi une forte baisse en raison de l'appréciation du franc après l'abandon du taux plancher. L'établissement genevois n'a pas formulé de prévision pour le reste de l'exercice.

Le résultat opérationnel s'est amélioré de 11,2% à 25,2 mio CHF, tandis que le produit d'exploitation s'est apprécié de 5% sur un an à 154,9 mio, a précisé Mirabaud dans un communiqué. Pendant la période sous revue, les charges d'exploitation ont augmenté de 4,1% à 126,8 mio. La hausse est imputable principalement aux frais de personnel, qui ont enflé à 89,1 mio CHF (+4,7%).

Dans le détail, le produit des opérations d'intérêts a bondi de 52,6% à 7,7 mio CHF, alors que celui des opérations de commissions et des prestations de service s'est contracté de 2,5% à 120,5 mio. Les recettes issues des opérations de négoce ont grimpé de plus de la moitié à 21,9 mio.

"Nos comptes semestriels reflètent à la fois l'activité particulièrement soutenue sur les marchés des actions et des changes, mais également notre capacité d'adaptation et de réactivité", a indiqué l'associé senior Yves Mirabaud, cité dans le communiqué.

La décision de la Banque nationale suisse (BNS) d'abolir le taux plancher EUR/CHF et la flambée du franc consécutive a entrainé une baisse de 4% ou 1,9 mrd CHF de la masse sous gestion, qui s'est stabilisée à 31,4 mrd. Les avoirs administrés par la banque genevoise sont principalement libellés en devises étrangères. La gestion de fortune se taille la part du lion, avec 23,4 mrd, tandis que la gestion d'actifs représente 8 mrd sur le total.

A l'actif du bilan, les immobilisations financières ont stagné (-0,1%) à 1,45 mrd CHF, tandis que les liquidités ont reculé de plus de 12%, à 1,32 mrd CHF. Au passif, les dépôts clientèle accusent un repli de quelque 10%, à 3,62 mrd CHF.

Le total du bilan s'est quant à lui contracté de 7,9% par rapport à fin 2014 à 4,04 mrd CHF. Le ratio de fonds propres durs s'affiche à 19,6%, contre 21% à fin décembre.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."