Bilan

Londres temporise sur fond d'incertitudes politiques

La Bourse de Londres reculait de 0,31% lundi matin après avoir grimpé dans la foulée des élections britanniques.

Le marché britannique subissait des prises de bénéfices après sa forte hausse de vendredi, sur fond de stabilisation de la livre et d'incertitudes politiques.

Crédits: Reuters

La Bourse de Londres reculait de 0,31% lundi matin, reprenant son souffle après avoir grimpé dans la foulée des élections britanniques grâce à l'accès de faiblesse de la livre.
Vers 07H45 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs perdait 23,61 points à 7.503,72 points.

Le marché britannique subissait des prises de bénéfices après sa forte hausse de vendredi, sur fond de stabilisation de la livre et d'incertitudes politiques toujours importante au Royaume-Uni.

"Le marché pourrait être particulièrement sensible à toute nouvelle concernant les conséquences des élections britanniques", alors que la Première ministre Theresa May est en position de faiblesse après avoir perdu la majorité, souligne Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

"Les vautours tournent autour de la dirigeante conservatrice et avec les protestations contre son accord avec le DUP (parti nord-irlandais, ndlr) elle va devoir se battre pour rester au pouvoir", selon lui.

En dehors de la politique britannique, le marché aura peu de grain à moudre, en l'absence d'indicateur économique notable au programme.

L'indice vedette était pénalisé par la baisse des valeurs exposées à l'évolution de la livre qui avaient nettement progressé vendredi. La faiblesse de la monnaie est une bonne nouvelle pour ces multinationales puisqu'elle gonfle mécaniquement la valeur des résultats réalisés à l'étranger dans d'autres devises.

Le fabricant de tabac British American Tobacco (BAT) perdait 1,74% à 5.422,00 pence, le spécialiste des produits d'hygiène Reckitt Benckiser 0,96% à 7.878,00 pence, le spécialiste des boissons alcoolisées Diageo 0,80% à 2.307,50 pence et le groupe de restauration collective Compass 0,90% à 1.654,00 pence.

Le groupe pharmaceutique AstraZeneca reculait (-1,12% à 5.277,00 pence) alors que son directeur général Pascal Soriot a tempéré dans le Financial Times les attentes autour d'un nouveau traitement contre le cancer du poumon développé par le laboratoire et potentiellement très rémunérateur.

L'opérateur boursier London Stock Exchange était en baisse (-0,41% à 3.440,00 pence) alors qu'il tient une journée dédiée aux investisseurs au cours de laquelle il pourrait en dire plus sur sa stratégie après l'échec de sa fusion avec Deutsche Börse.

Enfin, les compagnies pétrolières gagnaient du terrain à l'image de BP (+0,96% à 472,30 pence) et Royal Dutch Shell (action "B", +1,09% à 2.175,50 pence), profitant d'une hausse des cours du brut

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."