Bilan

Lombard Odier fait bondir son bénéfice de 13%

Le bénéfice net consolidé du groupe bancaire Lombard Odier a bondi à 69 millions de francs au premier trimestre, soit une hausse de 13% sur un an.

Lombard Odier affirme rester une banque "parmi les mieux capitalisées du monde". 

Crédits: Keystone

Le groupe bancaire Lombard Odier a enregistré au premier semestre 2017 une croissance sur ses trois lignes de métiers, faisant bondir son bénéfice net consolidé à 69 mio CHF, soit une hausse de 13% sur un an. La banque privée genevoise a fait gonfler ses avoirs clientèle et enregistré des afflux nets d'argent nouveau. Aucune prévision chiffrée n'est fournie quant à la performance annuelle.

Par rapport à fin décembre, les actifs totaux de la clientèle se sont enrobés de 4% à 242 mrd CHF, dont 164 mrd pour la masse sous gestion (+3,1%). Les volumes ont augmenté aussi bien dans le segment clientèle privée, gestion d'actifs et technologies bancaires, indique mercredi Lombard Odier.

Le groupe a enregistré des apports nets d'argent de 2 mrd CHF, auxquels il faut ajouter 7 mrd au titre de la performance du marché, dans un "contexte boursier porteur". Les risques politiques en Europe ont favorisé la prise de risque par les investisseurs, affirme le communiqué.

Par ligne de métier, la gestion privée totalise 125 mrd CHF d'avoirs, en hausse de 5,0%. Dans ce domaine, toutes les régions ont contribué avec des apports nets positifs. La gestion d'actifs représente 46 mrd (+2,2%) et les technologies bancaires 71 mrd CHF (+2,9%). A ce titre, Lombard Odier affirme que cette activité a finalisé l'intégration d'un client de taille majeure sur la plateforme informatique maison.

"Ce début d'année positif est le résultat des efforts ciblés déployés au sein de nos trois lignes de métiers", a déclaré Patrick Odier, cité dans le communiqué.

Cette croissance des actifs s'est répercutée sur la performance opérationnelle du groupe. La banque revendique un résultat opérationnel en hausse de 5% en rythme annuel à 536 mio CHF. Le ratio coûts/revenus a été amélioré de 1 point de pourcentage à 82%. Le niveau élevé de cet indicateur s'explique par les investissements consentis dans tous les secteurs, notamment pour la plateforme technologique.

Le ratio de fonds propres durs (CET1) a cédé 0,6 points sur six mois, à 28,7%. Malgré cela, Lombard Odier affirme rester une banque "parmi les mieux capitalisées du monde". Les actifs au bilan ont gonflé de 2%, à 16,63 mrd.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."