Bilan

Lionel Messi est le plus gros contribuable en Espagne

Sur les sept dernières années, le footballeur argentin Lionel Messi a versé 100 millions d'euros au fisc espagnol. Ce qui fait du joueur du FC Barcelone le plus important contribuable du pays.
  • Lionel Messi a versé plus de 100 millions d'euros au fisc espagnol sur les sept dernières années.

    Crédits: Image: Fabrice Coffrini/AFP
  • Le joueur du FC Barcelone a surtout engrangé des revenus importants liés aux contrats de droits à l'image ces dernières années.

    Crédits: Image: Lluis Gene/AFP
  • Ses revenus salariaux versés par le FC Barcelone (ici lors de sa prolongation de contrat avec le président Josep Maria Bartomeu) sont désormais dépassés par ses contrats de publicité et de droits à l'image.

    Crédits: Image: Miguel Ruiz/AFP

Près de 100 millions d'euros en sept ans: voilà ce que le footballeur argentin Lionel Messi, star du FC Barcelone, a versé au fisc espagnol au cours des sept dernières années. Ce qui fait de lui le plus important contribuable en Espagne, selon le quotidien catalan La Vanguardia, lequel évalue de ce fait ses revenus à plus de 200 millions d'euros sur la période concernée.

Le quadruple Ballon d'Or et meilleur joueur de la dernière Coupe du Monde au Brésil selon la Fifa bat donc à nouveau des records. Même s'il est fort probable qu'il se serait volontiers passé de celui-ci. Et pour atteindre la barre des 100 millions d'euros, l'année 2013 aura été cruciale: sur l'exercice fiscal écoulé, le joueur argentin aura non seulement versé ses impôts liés aux revenus (salaire du FC Barcelone, droits à l'image, contrats de sponsoring) mais aussi et surtout il se sera acquitté d'une amende de 5,1 millions d'euros auprès du fisc espagnol.

La somme provisionnée sur un compte à part

Ce montant résultait justement de revenus issus de ses droits à l'image entre 2007 et 2009 qui avaient échappé au fisc en étant directement placés sur des comptes à l'étranger. Les inspecteurs des impôts espagnols s'étaient rendu compte de cette manoeuvre voici un an et avaient engagé une procédure pour récupérer la somme due par le joueur de football. Comme les revenus liés à ces contrats s'élevaient à plus de dix millions d'euros sur les trois années, «cela signifie qu'il aurait dû payer au fisc espagnol quelque 5,1 millions d'euros», estime le journal catalan.

Quand la procédure avait été notifiée à Lionel Messi, celui-ci avait aussitôt provsionné la somme correspondante sur un compte bancaire en Espagne, en gage de bonne foi. Mais cela n'avait pas empêché ses avocats de batailler ferme autour de la somme due. L'un des arguments de ces derniers résidait dans l'âge du joueur lors de la mise en place du système des droits à l'image: comme il était mineur à cette date, certains de ses avocats auraient voulu que le fisc espagnol s'en prenne au père du joueur et non directement à lui. Un argument rejeté par leurs adversaires, qui redoutaient que d'autres contribuables poursuivis pour fraude fiscale se défaussent sur des tiers.

Au total, sur la période 2007-2012, Lionel Messi aura payé pas moins de 56 millions d'euros au fisc pour ses revenus liés aux droits à l'image. Soit plus de la moitié de ses versements fiscaux. Ce qui confirme le fait que les revenus publicitaires et les droits à l'image constituent, pour les grandes stars du ballon rond, une part plus importante que le salaire dans leurs revenus.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."