Bilan

L’escalade dans la guerre commerciale menace une économie mondiale fragile

Le différend entre les Etats-Unis et la Chine met en danger le reste du monde. Toute nouvelle surenchère pourrait miner les marchés

Echanges Après avoir provoqué une crise commerciale, le président américain Donald Trump vient d’augmenter les droits de douane sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises, aggravant une guerre commerciale qui met en danger une économie mondiale fragile. Les taxes américaines ont, en effet, déjà lourdement pesé sur les échanges commerciaux. Donald Trump s’est engagé

à réduire le déficit commercial record des Etats-Unis avec la Chine (419,3 milliards
de dollars). Depuis le 10 mai, les Etats-Unis imposent des tarifs douaniers de 25% sur 250 milliards de dollars de produits chinois. Pour sa part, la Chine a répliqué l’année dernière en taxant des marchandises d’une valeur de 110 milliards de dollars, soit près de l’intégralité de ses importations en provenance des Etats-Unis, et a menacé d’aller plus loin. En novembre, les Etats-Unis avaient suspendu les augmentations des taxes, les deux parties ayant accepté de négocier. 

Jusqu’à début mai, les discussions semblaient aboutir à un accord. Cependant, peu de temps avant la réunion avec le vice-premier ministre chinois Liu He, les Etats-Unis ont reçu un projet d’accord modifié dont les termes ont été jugés inacceptables par la Maison-Blanche. Les Etats-Unis ont fait valoir que les changements apportés revenaient sur les engagements concernant les subventions industrielles, la protection de la propriété intellectuelle et l’accès au marché. 

Fait inquiétant pour les entreprises qui tentent d’expédier des marchandises entre ces deux pays, il s’est écoulé moins d’une semaine entre les premiers signes d’un contretemps dans les négociations et la hausse des tarifs. Par le passé, les augmentations étaient annoncées longtemps à l’avance. Donald Trump a affirmé par ailleurs qu’il n’y avait «aucune urgence» à parvenir à un accord. 

La Chine présente une dépendance exceptionnelle à ses exportations vers les Etats-Unis. Selon les estimations du FMI, les tarifs infligeront à l’économie chinoise des dommages de l’ordre de 0,5 à 1,5% du PIB. L’institut met par ailleurs en garde contre la menace que représente ce différend commercial pour l’économie mondiale. 

Si la Chine a menacé les Etats-Unis de représailles, le pays a davantage à perdre dans une lutte des tarifs. Elle pourrait ainsi choisir de riposter en rendant le climat des affaires plus hostile pour les entreprises américaines. 

Naturellement, le différend porte autant sur l’équilibre géopolitique des pouvoirs que sur
le commerce. La Chine tente de mener à bien sa transformation en une économie davantage axée sur les services, et ce, sur fond de baisse du rythme de croissance, de hausse des salaires et d’augmentation des coûts sociaux liés au vieillissement de la population. 

Au moment où nous écrivons ces lignes, la période de consultation publique concernant l’imposition des taxes de 25% sur l’ensemble des importations chinoises restantes a commencé. A moins que les deux pays ne parviennent à un compromis, ce différend constitue la plus grande menace immédiate pour la stabilité économique mondiale et toute mauvaise nouvelle supplémentaire pourrait rapidement miner les marchés. 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."