Bilan

Les titres de qualité en temps incertains

Investir dans les valeurs sûres, c’est choisir la rentabilité, la solidité financière et le long terme. Un fonds de Pictet mise sur des valeurs telles que Nestlé, Procter, Pfizer, Novartis et Toyota

Laurent Nguyen, responsable de la gestion quantitative chez Pictet Asset Management

Crédits: Dr

Les politiques monétaires fluctuantes, le yo-yo des cours des matières premières, les incertitudes sur les dettes publiques: les temps sont troubles pour les investisseurs à la recherche de placements solides et rentables. Les entreprises de qualité font donc leur grand retour. Pictet propose un fonds défensif présentant de bonnes perspectives de rendements à long terme. 

Mais qu’est-ce qu’une entreprise de qualité? Pour Laurent Nguyen, responsable de la gestion quantitative au sein de Pictet Asset Management, elle se caractérise par «une rentabilité élevée et stable, résiliente aux cycles économiques et à valorisation intéressante». Ces sociétés financièrement solides sont plus à même de mener une stratégie de long terme qui ne dépende pas des fluctuations boursières.

En montant ce fonds de droit luxembourgeois et doté aujourd’hui de 800  millions de dollars, Pictet Asset Management a donc choisi d’offrir aux investisseurs un portefeuille misant sur des valeurs sûres issues de secteurs économiques très divers, mais aussi de régions géographiques variées. Une attention toute particulière est accordée au choix des entreprises. «Dans les financières, nous aurons plutôt des assurances que des banques; dans l’énergie, nous allons privilégier les majors aux équipementiers dont l’activité est plus soumise aux tourments comme on le voit en ce moment», détaille Laurent Nguyen.

Le critère des quatre «P»

Mais les choix dépendent aussi de la conjoncture et sont réactualisés très régulièrement. «Le secteur informatique et high-tech est aujourd’hui bien représenté dans notre fonds, mais cela n’aurait pas été le cas à l’aube des années 2000 en considérant les mauvais fondamentaux des entreprises de ce secteur», note Laurent Nguyen. Certaines entreprises mènent aussi des stratégies qui alertent les analystes de Pictet Asset Management, à l’instar de celles qui, profitant des taux d’intérêt très attractifs, s’endettent pour verser plus de dividendes ou pour effectuer des rachats d’actions.

Pour opérer les choix, les équipes de Pictet Asset Management s’appuient sur les quatre P: profitabilité, prix, prudence et protection. Pour faire leur entrée dans la sélection, les titres des sociétés doivent concilier ces quatre caractéristiques. C’est ainsi que le fonds actuel comprend des noms stables et efficaces comme Nestlé, Procter & Gamble, Pfizer, Novartis ou Toyota.

«Mais jamais à plus de 1,5 à 1,6% du poids total du portefeuille pour chaque entreprise, car il est crucial de ne pas dépendre trop d’une position, fût-elle très sûre», avertit Laurent Nguyen. Nestlé constitue un excellent exemple, car le géant veveysan superforme dans les quatre critères et obtient ainsi une très belle note. 

Pourtant, en dépit de cette prudence, le fonds Pictet-Quality Global Equities a réalisé de belles performances ces dernières années avec des rendements élevés et une volatilité inférieure à celle du marché. «On vit dans un marché qui a été manipulé ces dernières années, notamment par les taux bas et les injections de liquidités, d’où les avantages à investir dans des sociétés sérieuses et de qualité», insiste Laurent Nguyen.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."