Bilan

Les rachats de dette gonflent le bénéfice de la BCE

Soutenu par le programme de rachats massifs de dettes ("QE"), le bénéfice de la Banque centrale européenne (BCE) a atteint 1,19 milliard d'euros en 2016.

Outre le "QE", le bénéfice de la BCE a également été tiré par les produits d'intérêts sur ses réserves en dollars et par les honoraires perçus.

Crédits: AFP

Le bénéfice de la Banque centrale européenne (BCE) a encore progressé en 2016, soutenu par le programme de rachats massifs de dettes ("QE") qui a également fait gonfler son bilan à plus de 3.000 milliards d'euros.

L'an passé, le bénéfice net de la BCE a atteint 1,19 milliard d'euros, a indiqué jeudi l'institution monétaire de Francfort dans un communiqué. Cela représente une hausse d'environ 10% par rapport à 2015, année au cours de laquelle son bénéfice avait franchi la barre symbolique du milliard d'euros.

Le gardien de l'euro tire principalement ses revenus du placement de ses réserves de devises étrangères et des titres achetés à des fins de politiques monétaire.

Ceux générés par les titres acquis dans le cadre de son programme de "QE" -comprenant des obligations d'État, des titres émis par des institutions supranationales européennes et par des entreprises mais aussi des titres adossés à des actifs et des obligations sécurisées- ont plus que doublé sur un an, à 435 millions d'euros.

Ce vaste programme de rachats de dettes publiques et privées, déclenché début 2015, doit continuer jusque fin mars au rythme de 80 milliards d'euros de titres achetés tous les mois. Passée cette date, les rachats se prolongeront au rythme de 60 milliards par mois jusque fin décembre.

Le "QE" est, avec les taux d'intérêt bas et des prêts géants aux banques, l'un des instruments de la BCE pour dynamiser l'économie et l'inflation en zone euro.

La détention de titres de dette liée à la politique monétaire de la BCE a également fait bondir de 32% le bilan de l'Eurosystème, le réseau des banques centrales nationales de la zone euro. Il est passé de 2.781 milliards d'euros en 2015 à 3.663 milliards en 2016.

Outre le "QE", le bénéfice de la BCE a également été tiré par les produits d'intérêts sur ses réserves en dollars et par les honoraires perçus par l'institution pour sa mission de superviseur bancaire européen.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."