Bilan

Les principaux scandales de corruption du football

Le scandale qui ébranle la FIFA cette semaine n'est pas la première affaire de corruption qui secoue la planète football. Retour sur les principales controverses des trente dernières années.
  • Football et argent: un mariage qui a débouché sur de nombreux scandales au cours des dernières décennies.

    Crédits: Image: DR
  • Belgique, 1982-1986: le club du Standard de Liège remporte le championnat 1982, mais sa victoire contre la modeste équipe de Waterschei a été entâchée d'irrégularités. Après une enquête de la justice belge, le président du Standard Roger Petit et l'entraîneur Raymond Goethals figurent parmi les condamnés: ils avaient acheté plusieurs adversaires pour être certains de remporter la compétition.

    Crédits: Image: DR
  • France, 1993: alors que l'Olympique de Marseille règne sans partage sur le football français depuis 1989, un scandale éclate après un match contre Valenciennes. Des joueurs nordistes accusent les dirigeants marseillais d'avoir tenté de les acheter. L'enquête prouvera que le club phocéen a versé des sommes importantes à plusieurs joueurs adverses pour "lever le pied". Le président marseillais Bernard Tapie et l'un de ses bras droits Jean-Pierre Bernès figureront parmi les condamnés de ce qui reste sous le nom d'Affaire VA-OM l'un des plus importants scandales de corruption dans le football français.

    Crédits: Image: DR
  • ISL, 200s-2008: après la faillite de la société de marketing International Sport and Leisure en 2001, plusieurs procureurs de Zoug enquêtent sur les activités de la défunte entreprise liée notamment à la FIFA mais aussi au CIO. En 2008, six anciens dirigeants de la société sont mis en accusation. Et des responsables de haut rang du football comme les Brésiliens Joao Havelange et son gendre Ricardo Teixeira (respectivement ancien président de la FIFA et de la Fédération brésilienne) sont éclaboussés: ils démissionnent du CIO en 2011. L'enquête prouvera qu'ils ont reçu 41 millions de francs de pots-de-vin de la part d'ISL entre 1992 et 2000.

    Crédits: Image: DR
  • Italie, 2006: plusieurs dirigeants de clubs et responsables de la fédération sont accusés de s'être entendus sur le choix des arbitres pour les rencontres du championnat afin de faciliter les résultats. Parmi les accusés figure Luciano Moggi, directeur général de la Juventus de Turin depuis 1994, mais le Milan AC, la Lazio de Rome et la Fiorentina sont aussi éclaboussés. Au terme d'une enquête retentissante de la justice sportive, le club turinois est rétrogradé et Luciano Moggi suspendu. Depuis, la justice civile a été saisie et le saga n'a pas livré son ultime verdict.

    Crédits: Image: DR

Corruption et football: dans l'univers du sport, les soupçons sont fréquents. Matchs arrangés au profit d'une des équipes, attribution d'une compétition facilitée à l'aide de pots-de-vin, contrats obtenus en échange de faveurs,... les cas de figure sont nombreux. Et la passion parfois extrême des supporters ainsi que l'importance des enjeux financiers du sport le plus populaire au monde attisent encore les tentations ainsi que les soupçons.

Si certains cas de corruption ont été avérés dès la fin du XIXe siècle avec l'émergence du football comme sport de masse dans les îles britanniques puis partout en Europe et dans le monde, c'est véritablement au cours des 30 dernières années que les affaires les plus retentissantes ont éclaté.

Goethals, Tapie, Moggi: des stars impliqués

Dans certains cas de figure, les soupçons de corruption émergent très vite de la part des supporters déçus: l'un des premiers réflexes des fans d'une équipe éliminée est de soupçonner le camp vainqueur d'avoir utilisé des méthodes douteuses. Lors de la Coupe du Monde 1982, plusieurs matchs ont ainsi focalisé les crispations, comme le but français contre le Koweit validé puis annulé par l'arbitre après intervention d'un officiel koweitien, ou le match de la honte entre l'Allemagne et l'Autriche au cours duquel les deux nations se sont liguées pour se qualifier toutes deux au détriment de l'Algérie.

Mais d'autres scandales ont émaillé l'univers du football. Les championnats belge, français et italiens ont notamment vécu des affaires retentissantes avec des dirigeants de clubs accusés d'avoir acheté des joueurs adverses pour s'assurer le résultat de certaines compétitions. Et des stars ont ainsi été mises en cause comme les Belges Roger Petit et Raymond Goethals dans les années 1980, le Français Bernard Tapie dans les années 1990 ou l'Italien Luciano Moggi dans les années 2000.

Le Qatar et la Russie dans le viseur

D'autres scandales ont touché les institutions internationales. Voici quelques années, la défunte société International Sport and Leisure (ISL), liée non seulement à la FIFA mais aussi au Comité international olympique, a fait parler d'elle et des dirigeants prestigieux comme l'ancien président de la FIFA Joao Havelange ont été largement éclaboussés.

Désormais, c'est donc l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022 qui est au coeur des débats. Les victoires de la Russie et surtout du Qatar dans cette course à l'organisation d'un des plus grands événements sportifs au monde (avec les Jeux Olympiques) ont rapidement été sous le feu des projecteurs. Plusieurs enquêtes de journalistes comme d'organisations ont étayé les accusations. Mais la FIFA a jusqu'à présent toujours refusé de procéder à un ménage radical. Avec l'action des autorités américaines et l'intervention des forces de l'ordre suisses cette semaine, le statu quo va être extrêmement difficile à maintenir.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."