Bilan

Les primes d'assurance-maladie augmenteront en 2016

Les primes de l'assurance-maladie de base augmenteront une nouvelle fois en 2016, de 4% en moyenne.

Au premier trimestre 2015, la plus forte hausse revient aux coûts de physiothérapie, suivie des laboratoires dans les cabinets médicaux. L'introduction du nouveau financement hospitalier a conduit à un report de coûts, qui ont atteint un niveau élevé et montent encore.

Crédits: Keystone

Les primes de l'assurance-maladie de base augmenteront une nouvelle fois en 2016, de 4% en moyenne. Ceci est dû à une progression attendue de 3,2% des coûts de santé à la charge de l'assurance, a déclaré le spécialiste de l'assurance-maladie de Comparis Flexis Schneuwly, en se basant sur une étude du KOF, cité dans un communiqué de mardi du comparateur en ligne. Dépendant du type de caisse et du canton, les primes monteront entre 0 et 20% l'année prochaine.

Au premier trimestre 2015, la plus forte hausse revient aux coûts de physiothérapie (+16,2%), suivie des laboratoires dans les cabinets médicaux (+11,1%). L'introduction du nouveau financement hospitalier a conduit à un report de coûts, qui ont atteint un niveau élevé et montent encore, lit-on.

Les coûts en médicaments ont augmenté également, en raison notamment d'une "consommation toujours plus élevée" de remèdes remboursés par les caisses-maladie. Les moyens auxiliaires et consultations bagatelles génèrent également des coûts élevés.

Par ailleurs, la nouvelle réglementation en vigueur rend les primes plus volatiles, selon M. Schneuwly. Les caisses-maladie remboursent aux assurés l'année suivante les économies sur les primes, ce qui fait qu'elles n'ont plus suffisamment de réserves pour amortir des hausses de prime importantes, conclut le spécialiste.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."