Bilan

Les PME ont pris conscience des risques liés à la cyber-sécurité

La récente cyber-attaque "Wanna Cry" et ses conséquences ont sensibilisé les directeurs de PME sur les risques liés à la cyber-sécurité, selon Allianz Suisse.

Selon le patron de l'assureur, le principal danger en matière de cyberrisque concerne l'interruption des activités, suivi de la perte de données.

Crédits: Keystone

La récente cyber-attaque "Wanna Cry" et ses conséquences ont sensibilisé les directeurs de petites et moyennes entreprises (PME) sur les risques liés à la cyber-sécurité. Beaucoup ont manifesté leur intérêt pour l'assurance "Cyberrisque" lancée par Allianz Suisse en avril dernier, a indiqué vendredi à AWP son directeur général (CEO), Severin Moser, en marge du Swiss Economic Forum (SEF). "En l'espace de quelques semaines, nous avons déjà émis une centaine d'offres et conclu les premières polices".

Selon le patron de l'assureur, le principal danger en matière de cyberrisque concerne l'interruption des activités, suivi de la perte de données. En revanche, le risque de réputation est encore largement méconnu. En effet si une entreprise se retrouve contrainte d'informer le public sur un problème lié à la cyber-sécurité, cela nuit à sa réputation, fait valoir M. Moser.

L'identification des cyberrisques suppose un processus d'apprentissage y compris pour Allianz Suisse. "Les opérateurs ne peuvent presque plus accéder à certaines données, comme par exemple pour consulter des sinistres d'années précédentes. Nos spécialistes identifient avec les clients les risques et les montants de couverture nécessaires", explique le CEO.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."