Bilan

Les hôtels de Genève et Zurich parmi les plus rentables d'Europe

Avant l'abandon du taux plancher, les hôtels de Genève et Zurich avaient toutes les cartes en main pour affronter la concurrence: une étude révèle que les établissements des deux villes suisses se situent dans le top 4 européen pour la rentabilité en 2014.
  • Les hôtels de Zurich et Genève se situaient dans le top 4 européen pour la rentabilité en 2014.

    Crédits: Image: Keystone
  • L'offre hôtelière élargie à Zurich conduit à un tassement du taux de remplissage dans la cité alémanique.

    Crédits: Image: Keystone
  • Le franc fort va avoir un impact en Suisse, mais les établissements helvétiques pourraient le combattre notamment avec une politique plus réfléchie sur les réseaux sociaux.

    Crédits: Image: Keystone
  • A Genève, prix et taux d'occupation des chambres d'hôtels devraient augmenter en 2015 et 2016, mais moins vite que les hôtels d'autres villes d'Europe.

    Crédits: Image: Keystone

Concurrence de sites comme Airbnb et Housetrip, marges rognées par les plateformes de réservation en ligne, concurrence acharnée des établissements d'autres cités européennes: avant même l'abandon du taux plancher, les hôtels des principales villes suisses avaient fort à faire pour défendre leur rentabilité. Mais sur l'exercice 2014, les hôtels genevois et zurichois se situaient dans le top 4 européen pour la rentabilité, selon la dernière étude Room to growth du cabinet PwC.

Genève et Zurich se retrouvent directement derrière Paris avec respectivement 236 et 196€ de prix moyen des chambres contre 252€ pour la capitale française. Au niveau du revenu par chambre, les trois villes se retrouvent aussi au sommet européen avec seulement Londres qui vient s'intercaler à la 3e place: Paris (203€), Genève (160€) et Londres (144€) devançant Zurich (143€).

Bons chiffres 2014, baisses attendues en 2015 et 2016

Ces bons chiffres pour 2014 devraient cependant fléchir en 2015 avec l'abandon du taux plancher le 15 janvier dernier et la forte hausse du franc depuis, notamment face à l'euro. Car les clients issus de pays membres de la zone euro représentent tout de même 37% des nuitées en Suisse. Les établissement suisses devront ajuster leurs prix à la baisse pour continuer à attirer les touristes européens. Les auteurs de l'étude PwC prévoient un tassement des prix moyens de 196€ par nuit à 193 en 2015 puis à 190 en 2016 à Zurich, et de 236 à 232 puis à 228 à Genève. Ce qui devrait continuer à accroître l'écart avec Paris dont le prix moyen devrait augmenter, passant de 252 à 257 puis à 261€ dans les mois à venir.

Ces prix rognés devraient avoir une incidence sur la marge. A Zurich, elle devrait passer de 143 à 141 puis 138€ en 2016, tandis qu'à Genève elle devrait glisser de 160 à 157 puis 154€. Ce double tassement devrait voir Londres grignoter encore une place dans ce plamarès européen des hôtels les plus rentables et passer devant Genève en 2016 avec une rentabilité attendue à 161€ par chambre cette année-là.

La bataille se joue cependant surtout en ces quatre villes dont les prix des chambres comme la rentabilité se détachent très largement des prix et rentabilités dans les autres grandes villes européennes, où ces deux notions sont bien moins élevées.

Au niveau des villes suisses, les défis diffèrent quelque peu. A Zurich, la concurrence des nouveaux acteurs de la sharing economy se fait durement ressentir (12% des nuitées de Zurich en 2014 étaient issues du site Airbnb). «Les taux d'occupation des autres hôtels zurichois se situent actuellement à un niveau constant, mais ils vont plutôt diminuer sous la pression des nouveaux hôtels. On s'attend à ce que Zurich perde trois rangs dans le classement du taux d'occupation moyen en Europe, passant de la 8e à la 11e place», notent les auteurs de l'étude. Actuellement Zurich affiche un taux d'occupation de 73,2%, mais il devrait baisser à 73% en 2015 et rester stable en 2016, tandis que celui d'autres villes européennes (Barcelone, Vienne, Lisbonne) devrait progresser et dépasser celui de Zurich.

Franc fort et utilisation des médias sociaux

A Genève, le taux d'occupation devrait progresser, passant de 67,6% à 68,1% en 2015 puis 68,3% en 2016, mais moins vite qu'à Porto notamment et la cité portugaise devrait reléguer la cité de Calvin de la 16e à la 17e place européenne dans ce classement. L'amélioration au bout du lac devrait confirmer la tendance observée depuis 2011 avec une hausse du taux d'occupation des chambres de 3,7% et un meilleur chiffre d'affaires. Ces bons résultats sont notamment dûs «à des manifestations comme les Fêtes de Genève et à l'augmentation des conférences politiques internationales», estiment les auteurs de l'étude.

Pour Nicolas Mayer, responsable Tourisme & Hôtellerie chez PwC Suisse, prévoit des jours difficiles pour les établissements suisses, en raison du franc fort, mais esquisse des pistes pour contrer cet impact: «L’abolition du taux plancher de l’euro va influencer l’hôtellerie suisse. Ce n’est pas l’unique facteur responsable des attentes à la baisse. Il est important que les exploitants trouvent des chemins novateurs permettant de garantir et d’augmenter la loyauté des clients existants, par exemple par une utilisation professionnelle et durable des médiaux sociaux. Les hôteliers qui relèveront avec succès ce défi, seront moins dépendants des canaux de distribution externes et onéreux et pourront reconquérir une partie de la chaîne de création de valeur».

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."