Bilan

Les grandes banques face à un tour de vis réglementaire en UE

Dix-neuf grandes banques, dont Credit Suisse, pourraient être obligées de créer une nouvelle holding intermédiaire afin de chapeauter leurs succursales situées dans l'UE.
  • Credit Suisse, Goldman Sachs et Bank of America ou encore le japonais Nomura seraient directement concernés par cette directive.

    Crédits: Keystone
  • Selon le document, 42% de toutes les filiales bancaires présentes sur le territoire de l'UE appartiennent à des sociétés étrangères. 

    Crédits: AFP

Les grandes banques étrangères font face à l'éventualité d'un tour de vis réglementaire dans l'Union européenne (UE). En tout, 19 établissements pourraient être obligés à créer une nouvelle holding intermédiaire afin de chapeauter leurs succursales situées dans le marché commun, rapporte Reuters, qui a consulté un document confidentiel émanant de l'UE.

Le numéro deux bancaire helvétique Credit Suisse, les américains Goldman Sachs et Bank of America ou encore le japonais Nomura seraient directement concernés par cette directive.

La Commission européenne veut contrôler de manière plus stricte les grandes banques étrangères présentes dans l'UE, afin de rendre le secteur plus résistant aux crises, selon l'agence de presse. L'autorité avait précisé ses intentions pour la première fois en novembre.

Selon le document susmentionné, 42% de toutes les filiales bancaires présentes sur le territoire de l'Union européenne appartiennent à des sociétés étrangères. Les régulateurs bancaires n'ont jusqu'à présent qu'un accès limité aux données de ces entreprises. Cette proposition doit encore être approuvée par les Etats membres et le Parlement européen. Le projet est sujet à d'éventuelles modifications.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."