Bilan

Les family offices ont amélioré leur rendement en 2016

Les family offices, ces gestionnaires de grande fortune à dimension familiale, ont amélioré leur performance l'an dernier.

"Les family offices ont tiré parti de leur capacité à prendre des risques et à investir sur le long terme", écrit UBS.

Crédits: Keystone

Les family offices, ces gestionnaires de grande fortune à dimension familiale, ont amélioré leur performance l'an dernier. Après un rendement de seulement 0,3% en 2015, celui-ci a atteint 7% en 2016.

La reprise est due aux actions et aux placements dans les entreprises non cotées (private equity). L'immobilier et les fonds spéculatifs (hedge funds) ont en revanche enregistré une performance en demi-teinte, selon une étude publiée mardi par UBS et Campden Wealth Research.

Les actions (27%) et le private equity, à hauteur de 20%, représentent désormais presque la moitié du portefeuille d'investissement moyen des family offices.

Cette part devrait augmenter, car de nombreux family offices prévoient de maintenir (60,6%) ou d'augmenter (21,3%) leurs investissements dans des actions des marchés émergents.

Ils entendent en outre augmenter l'allocation dans des fonds de private equity et dans le co-investissement pour respectivement 40,2% et 49,3% d'entre eux.

"Les family offices ont tiré parti de leur capacité à prendre des risques et à investir sur le long terme, en acceptant de plus en plus l'illiquidité, à l'instar d'autres investisseurs sophistiqués", écrit UBS.

Les sociétés en Amérique du Nord en particulier ont investi dans des stratégies de croissance, enregistrant un rendement supérieur à la moyenne.

L'étude révèle par ailleurs que presque la moitié (45,7%) des family offices ne sont pas encore préparés à la transmission prochaine de patrimoine à la génération suivante, alors que 29,6% d'entre eux sont en train d'élaborer un plan de succession.

Un tiers des family offices (32,7%) disposent déjà de plans de succession écrits, alors qu'ils sont 14,6% à avoir conclu un accord verbal sans toutefois disposer de plans écrits.

Le Global Family Office Report 2017 est basé sur un sondage réalisé auprès des titulaires et des dirigeants de 262 family offices, représentant en moyenne 921 millions de dollars (873 millions de francs) d'actifs sous gestion.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."