Bilan

Les échanges vont reprendre entre Berne et Paris

La Suisse et la France se sont concertées sur la confidentialité des données remises aux autorités françaises dans le cadre des échanges de renseignements bancaires.

Le litige portait sur une demande d'entraide formulée par la France, alertée par les autorités allemandes, et concernent UBS. 

Crédits: AFP

Les échanges de renseignements bancaires avec la France vont pouvoir reprendre. Berne et Paris ont réussi à se mettre d'accord. L'enjeu portait sur la confidentialité des données remises aux autorités françaises.

Les autorités compétentes des deux pays s'estiment désormais en mesure de poursuivre efficacement l'échange de renseignements sur demande dans l'ensemble des cas pendants et futurs, dans le respect des dispositions légales applicables, a indiqué mercredi l'Administration fédérale des contributions (AFC).

La Suisse et la France se sont concertées pour trouver des réponses à des questions d'application qui étaient apparues ces derniers mois. Elles sont parvenues à trouver des réponses communes. Interrogée par l'ats, l'AFC n'a pas souhaité s'exprimer sur les détails des discussions avec Paris qui restent "confidentielles".

Le litige portait sur une demande d'entraide formulée par la France, alertée par les autorités allemandes, et concernent UBS. Le numéro un bancaire helvétique a expliqué à l'AFC qu'il existait un problème de confidentialité au niveau des renseignements exigés par Paris.

En jeu: le principe dit de spécialité, à savoir que les renseignements ne peuvent être utilisés qu'aux fins prévues dans l'accord liant les deux pays par l'autorité compétente française. Or, il semblerait que des informations aient été traitées dans le cadre du dossier judiciaire d'UBS France.

Berne avait alors exigé davantage de garantie de la part de la France. Après avoir été révélée en Suisse par "L'Agefi", l'affaire a fait récemment les gros titres dans l'Hexagone. Selon "Le Parisien", Berne traînait à fournir l'identité de clients français détenant près de 45'000 comptes chez UBS. Le manque à gagner pour le fisc français se compterait en milliards d'euros.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."