Bilan

Les coûts de la tempête estimés à une dizaine de millions en Suisse

La tempête Eleanor, qui a ravagé la veille une partie de l'Europe de l'Ouest, a provoqué en Suisse des dégâts évalués à une dizaine de millions de francs.

Des vents violents et des bourrasques de pluie ont balayé l'Angleterre, l'Irlande, la Suisse, l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, la France et l'Espagne.

Crédits: keystone

La tempête Burglin (appelée aussi Eleanor), qui a ravagé la veille une partie de l'Europe de l'Ouest, a provoqué en Suisse des dégâts évalués à une dizaine de millions de francs, selon les premières estimations. Les trafics routier et ferroviaire ont repris normalement jeudi sur les grands axes helvétiques.

Dans le seul canton de Berne, sans doute le plus frappé par la tempête, les vents ont occasionné des dégâts estimés entre 6 et 10 mio CHF par l'Assurance immobilière Berne (AIB). Celle-ci dénombre jusqu'à 5000 cas, a-t-elle indiqué à la radio alémanique SRF. Son homologue zurichoise (GVZ) a, elle, reçu environ 800 annonces et estime les dommages à plus de deux millions.

Cette intempérie a également occasionné de nombreuses perturbations sur les réseaux électriques de BKW (ex-Forces motrices bernoises), onyx et La Goule. Sur les 40'000 clients qui avaient dû faire face à des coupures de courant hier, environ 4500 sont encore concernés actuellement, a indiqué à AWP une porte-parole de BKW. Les dommages causés devraient être inférieurs à 5 mio CHF, estiment des analystes.

Le Jura et l'Emmental ont été particulièrement touchés et au total plus de 35 lignes électriques ont été endommagées. Après avoir cédé du terrain la veille (-0,3%), le titre BKW perdait jeudi 0,2% à 57,7 CHF. Le SPI pour sa part grignotait 0,08% à 12h20.

Montants pas encore définitifs

L'assureur Axa pour sa part s'attend à des dégâts de plus de 2 mio CHF en Suisse. Ce dernier anticipe quelque 600 déclarations de sinistres, dont 120 ont déjà été reçues par le groupe.

La plupart des dommages concernent l'assurance habitation, automobile et entreprises, a précisé la filiale helvétique de l'assureur français dans un communiqué.

"Il est possible que le montant des dommages augmente encore, car nous recevons en permanence de nouvelles déclarations de sinistres", a indiqué Stefan Müller, responsable de l'assurance dommages. Les dégâts ne devraient toutefois pas atteindre le niveau de ceux provoqués par la tempête Lothar en 1999, a-t-il ajouté.

La tempête, quatrième de la saison à s'abattre sur l'Europe occidentale avec des vents soufflant jusqu'à 160 km/h, a tué une personne en France et un couple en Espagne.

Des vents violents et des bourrasques de pluie ont balayé l'Angleterre, l'Irlande, la Suisse, l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, la France et l'Espagne. Un couple d'Espagnols est mort mercredi emporté par une grosse vague, alors qu'il se trouvait sur la jetée d'un village côtier du Pays basque. Dans les Alpes françaises, un skieur de 21 ans a été tué par la chute d'un arbre dans la station du Morillon.

La tempête a également fait 26 blessés, dont quatre graves, en France.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."