Bilan

Les conditions et la demande de crédits s'améliorent en zone euro

Les conditions d'octroi de prêts aux entreprises et aux ménages de zone euro ont continué de s'améliorer au deuxième trimestre de 2015, tout comme la demande de crédits.

"Les banques continuent d'assouplir les termes et les conditions des nouveaux prêts et ce dans toutes les catégories (de crédit), principalement en raison d'une diminution accrue des marges sur les prêts", conclut la BCE.

Crédits: AFP

Les conditions d'octroi de prêts aux entreprises et aux ménages de zone euro ont continué de s'améliorer au deuxième trimestre de 2015, tout comme la demande de crédits, selon une étude de la Banque centrale européenne (BCE) publiée mardi.

"Les banques continuent d'assouplir les termes et les conditions des nouveaux prêts et ce dans toutes les catégories (de crédit), principalement en raison d'une diminution accrue des marges sur les prêts", conclut l'institution monétaire de Francfort (ouest), qui réalise chaque trimestre une étude sur le crédit bancaire.

Selon la BCE, le principal facteur amenant les banques à être plus souples sur les conditions de crédit est "la compétition".

Cette amélioration des conditions de prêts se fait ressentir tant au niveau des crédits accordés aux entreprises que de ceux accordés aux particuliers pour acheter un logement.

La nette amélioration de la demande nette de crédits, mesurée par la différence entre le nombre de banques ayant constaté une hausse et celles ayant fait état d'une baisse, se fait également ressentir dans ces deux catégories, principalement en raison du bas niveau des taux d'intérêt, selon les résultats de cette étude de la BCE menée en juin auprès de 142 banques.

L'évolution du crédit en zone euro est scrutée à la loupe par la Banque centrale européenne, alors que le manque de prêts dans la région est pointé du doigt comme l'une des raisons freinant la reprise économique de la zone euro.

Pour fluidifier l'octroi de crédits au secteur privé et relancer l'activité en zone euro, la BCE a multiplié les initiatives ces derniers mois, abaissant ses taux directeurs à leur plus bas niveau historique, en mettant à disposition des banques des liquidités bon marché en abondance et en procédant depuis mars à d'importants rachats de titres de dette.

La BCE accorde notamment depuis septembre des prêts ciblés à long terme (TLTRO) pour les banques, à la conditions que celles-ci délient plus généreusement les cordons de leur bourse en faveur du secteur privé.

"Les banques continuent d'indiquer que la motivation de leur participation (aux TLTRO) est principalement celle de la rentabilité", indique la BCE dans son communiqué.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."